Menu

" M'T Dents" l'engagement de la CPAM, l'UFSBD et l'Education Nationale

P1040673.JPG

Ce dernier vendredi, Bernard Servaud, directeur de la CPAM et son équipe, en compagnie des représentants des organismes impliqués, a fait le bilan des années écoulées et évoqué le projet futur.

En 2007, l'Assurance Maladie en partenariat avec les chirurgiens-dentistes met en place le programme M’T dents. L’objectif est de donner un accès à la santé bucco-dentaire à tous les enfants, dès leur 6e anniversaire.

C’est en effet à cet âge qu’apparaissent les premières dents définitives et il est important, dès cet instant, d’acquérir de bons réflexes d’hygiène dentaire, pour éviter les caries et les complications.

Pour faciliter l’accès au chirurgien-dentiste, l’Assurance Maladie finance l’intégralité de l’examen bucco-dentaire pour les enfants et adolescents de 6, 9, 12, 15 et 18 ans, au travers du programme M’T dents…, qui s’est élargi, depuis le début de l’année 2018, aux jeunes adultes de 21 et 24 ans et, tout récemment, aux enfants de 3 ans.

L’objectif du programme M’T dents est simple : proposer aux enfants de réaliser, tous les 3 ans, un examen bucco-dentaire, accompagné de conseils avisés pour conserver une bonne santé bucco-dentaire toute sa vie.

M’T Dents, comment ça marche ?

Les enfants et les adolescents âgés de 3, 6, 9, 12, 15, 18 et 24 ans reçoivent une invitation, un mois avant la date de leur anniversaire, par mail ou par courrier, les invitant à prendre rendez-vous rapidement avec le chirurgien-dentiste de leur choix.

Les parents prennent rendez-vous et se rendent avec leur enfant chez ce dentiste, munis de la carte Vitale et du bon de prise en charge gratuite de l’examen. Le chirurgien-dentiste réalise un examen complet de la dentition et de la bouche, donne des conseils pour une meilleure hygiène bucco-dentaire.

Les soins nécessaires gratuits sont à réaliser dans les neuf mois qui suivent le rendez-vous et sont aussi remboursés à 100 % par l’Assurance Maladie. Seules, l'orthodontie et les prothèses ne sont pas prises en charge par ce programme de prévention neuf
Pour des dents saines tout au long de sa vie, tout se joue dans les premières années de l’enfance et de l’adolescence.

En 2018 en Occitanie, 420 000 invitations ont été envoyées aux enfants et adolescents de 6, 9, 12, 15 et 18 ans pour réaliser leur examen bucco-dentaire, et 75 355 invitations de relance ont été réalisées. Au final, moins de 38 % des jeunes concernés ont réalisé l’examen de prévention.

Prévention de proximité : actions d’éducation suivie à la santé bucco-dentaire avec dépistages en bouche en classes de CP

L’école représente un terrain de prévention essentiel et efficace pour l’accès à la santé dès le plus jeune âge et l’adoption de bonnes pratiques de santé bucco-dentaire. Dès la petite enfance, la santé bucco-dentaire peut être inculquée, avec les habitudes d’hygiène, d’alimentation et les gestes quotidiens à pratique, pour protéger le capital dentaire des enfants.

La prévention en milieu scolaire, mise en œuvre depuis de nombreuses années avec les chirurgiens-dentistes de l’UFSBD (Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire) du Gers et les infirmières scolaires de l’Éducation nationale, a démontré les vertus de l’éducation à la santé et de la sensibilisation à l’hygiène bucco-dentaire dans les lieux de vie que sont les établissements scolaires.    
La salle de classe et la présence de l’instituteur ou du professeur sont des éléments qui participent à l’assimilation de conseils pour adopter une bonne hygiène bucco-dentaire. De plus, ces actions de prévention se font auprès d’un public très réceptif à des formats pédagogiques basés sur le jeu, l’interaction ou la mise en situation. Elles permettent de toucher un maximum d’enfants, puisque l’intervention a lieu en semaine, dans la journée, où tous les enfants sont à l’école.

Des actions de sensibilisation dans les classes de CP

Dans le Gers, le programme national de prévention bucco-dentaire M'T dents est décliné dans les zones territoriales où le taux de recours au chirurgien-dentiste est le plus faible. L’Assurance Maladie met en place des actions d’accompagnement et de suivi personnalisé dans les classes de CP en zones défavorisées.
En 2018, l’action nationale, constituée de séances de sensibilisation, a ainsi été réalisée dans 25 classes de CP/CE1 du département, auprès de 576 élèves, par les chirurgiens-dentistes de l’UFSBD et les infirmières scolaires. Au cours de la séance, un quiz de connaissances a été proposé aux élèves qui ont reçu chacun un autocollant en forme de pomme et une brosse à dent. Le but était de ramener à l’école la pomme, tamponnée par le dentiste après la réalisation de l’examen de prévention bucco-dentaire. Dès le retour de l’enfant en classe, la pomme est collée sur l’arbre, remis à l’instituteur, lors de la séance de sensibilisation, avec comme objectif de recouvrir entièrement le feuillage avec les pommes. L’original et l’émulation entre les élèves doivent permettre la réalisation des examens de prévention bucco-dentaire chez tous les enfants de la classe. À la fin de l’année, sur les 1 382 enfants de 6 ans que compte le département, seulement un enfant sur deux a participé au programme M’t dents.

Un dépistage en bouche dans deux classes de CP  par les chirurgiens- dentistes de l'UFSBD

Dans deux écoles primaires d’Auch : l’école primaire Arago et l’école primaire d’Artagnan. Au cours de trois matinées, 40 enfants de CP ont été examinés par deux chirurgiens-dentistes dans leur classe. 24 élèves d’une classe, 9 enfants avaient des soins à réaliser et seulement deux d’entre eux ont rendu visite à un chirurgien-dentiste.

Le brossage des dents après le repas de midi à l’école

En novembre et décembre 2018, la Communauté de communes du Savès a initié une action de prévention bucco-dentaire dans les écoles de son territoire avec l’Assurance Maladie du Gers. L’idée était d’éduquer les élèves au brossage des dents après le repas de midi. Les chirurgiens-dentistes de l’UFSBD ont ainsi mené une action de sensibilisation auprès de 432 élèves présents.
9 écoles étaient concernées dont 21 classes allant du CP au CM2, auxquelles était ajoutée une classe de grande section maternelle. Les enfants ont reçu un dépliant sur le programme M’T dents et un kit de brossage, comprenant une brosse à dent et un dentifrice, à la fin de la séance.

Au final, sur les 155 enfants identifiés avec un numéro de sécurité sociale du régime général, ont été réalisés : ► 17 examens de prévention bucco-dentaire ; ► 34 consultations chez un chirurgien-dentiste ; ► 40 autres actes dentaires.

Forte de cette expérience, la Communauté de communes du Savès souhaite reconduire cette opération à la prochaine rentrée.

Chiffres-clés Occitanie

  • 10 % des femmes ayant déclaré une grossesse en 2017 en Occitanie ont réalisé un examen bucco-dentaire (EBD)
  • Seulement 10 %  des femmes enceintes réalisent l’examen bucco-dentaire (EBD) gratuit, proposé par l’Assurance Maladie à partir du 4e mois de grossesse (donnée 2017)
  • 19,30 % des femmes ayant déclaré une grossesse en 2017 ont consulté un chirurgien-dentiste
  • 26 % des Français (un quart) ne se brossent pas les dents 2 fois par jour
  • 36 % de taux de participation à l'examen bucco-dentaire (EBD), toutes tranches d’âge confondues en France pour l’année 2018
  • 36 % des Français méconnaissent le lien entre la santé bucco-dentaire et la santé en général (chiffres – UFSBD mars 2019)
  • 37,7 % de taux de participation à l'examen bucco-dentaire (EBD), toutes tranches d’âge confondues en Occitanie pour l’année 2018
  • 37,71 % des bénéficiaires de plus de 16 ans, en Occitanie, n’ont pas eu une consultation chez le dentiste sur les années 2017/2018
P1040673 (2).JPG
Bernard Servaud, directeur de la CPAM, Me Campagnac, dentiste a la CPAM, Mylène Pondicq, infimière Education Nationale, de dos les représentants de l'UFSBD
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles