Menu

Mondial : les Français doivent bousculer les Tongiens

20190921074840DDSA-image(postpage).png

Pour décrocher un ticket pour les quarts-de-finale du Mondial, les Coqs qui ont fait le boulot lors de leur match contre les États-Unis, partent dimanche à la conquête des îliens.

L’équipe de France a joué en mode alternatif contre les États-Unis. Elle a du attendre les dix dernières minutes pour faire le break.

France-États-Unis (33-9) : les cadres font la différence

Quant, à la 64e minute, les Américains sont revenus à 3 petits points des Français (12-9), l’angoisse du scénario tricolore se lisait sur les visages tricolores. Heureusement, les Bleus ont remis la marche avant grâce à l’entrée de plusieurs de ses cadres, signant deux essais en 3 minutes (Fickou 67e et Serin 70e) et décrochant le point de bonus offensif. Et Poirot (79e) de conclure le match en franchissant la ligne.

Après un bon début et deux essais magnifiquement orchestrés par Lopez avec deux superbes passes au pied pour Fickou (6e) et Raka (24e), on pensait que ce serait une simple balade pour les Bleus. Hélas, ils se sont relâchés et leur jeu est parti en vrac, vendangeant au passage plusieurs occasions de tuer le match.


L’essentiel est donc assuré. Tout se jouera ce week-end. Si la France bat les îles Tonga et si l’Angleterre prend le dessus sur l’Argentine, les Bleus seront qualifiés pour les quarts-de-finale, probablement contre l’Australie ou le Pays de Galles. Il ne leur restera plus qu’à affronter les Anglais dans un Crunch sans pression, le 12 octobre.


Face au Tonga, les Bleus ont leur destin en main

Dimanche 6 octobre à 9 h 45 (TF1)

Après avoir battu l’Argentine et les Etats-Unis, les Coqs doivent sortir leurs ergots face aux très costauds îliens. Il ne faut surtout pas les sous-estimer et se mettre à l’abri d’une immense désillusion avec un engagement de malade.

Tout devrait se jouer ce week-end, si la logique est respectée. C’est-à-dire une victoire tricolore, ajoutée à une défaite des Pumas face à nos meilleurs ennemis du XV de la Rose. Dans ce cas, la France et l’Angleterre seront qualifiées pour les quarts-de-finale avant même de se retrouver sur le près. Ce Crunch au Pays du Soleil Levant pourrait se jouer sans pression, pour l’honneur et pour la première place. Même si cet enjeu là est secondaire puisque les deux adversaires potentiels des deux équipes en quarts seront redoutables : l’Australie et le Pays de Galles.


Jacques Brunel a décidé, comme attendu, de faire rentrer plusieurs cadres qui n’ont pas été mobilisés contre les États-Unis, histoire de garder suffisamment de tonus pour prendre d’assaut les colosses du Pacifique. Il a aussi tenu compte de la forme des uns et des autres.

Par rapport au match d’ouverture contre les Pumas, on note cinq changements dans le XV de départ avec l’intégration de cinq joueurs titulaires hier qui enchaîneront donc un deuixième match en quatre jours : le Landais Baptiste Serin à la mêlée, Sophiane Guitoune et Alivereti Raka dans les lignes arrières, Paul Gabrillagues et Camille Chat dans le pack. C’est le Bordelais Jefferson Poirot qui sera capitaine.

Sur le banc, il y aura de l’expérience, en plus de la première apparition du jeune lyonnais Barassi, fraîchement appelé.

Les Bigourdans Dupont, Baille et Lauret sont de la partie, ainsi que le Gersois Alldritt, le Basque Ollivon t le Souletin Lopez.

Le XV de départ : Médard – Penaud, Vakatawa, Guitoune, Raka – (o) Ntamack, (m) Serin – Ollivon, Alldritt, Lauret – Vahaamahina, Gabrillagues – Slimani, Chat, Poirot (cap)

Les remplaçants : Guirado, Baille, Setiano, Le Roux, Y. Camara, Dupont, Lopez, Barassi.

Hier, on a appris les forfaits des Toulousains Mauvaka et Ramos, blessés. Ils vont quitter le Japon et seront remplacés par le Toulonnais Tolofua et par le Rochelais Rattez.

Au menu du Mondial…

  • 4 octobre : Afrique du Sud-Italie (11 h 45)
  • 5 octobre : Australie-Uruguay (7 h 15) ; Angleterre-Argentine (10 h) ; Japon-Samoa (12 h 30)
  • 6 octobre : Nouvelle-Zélande-Namibie (6 h 45) ; France-Tonga (9 h 45)
  • 8 octobre : Afrique du Sud-Canada (12 h 15)
  • 9 octobre : Argentine-Etats-Unis (6 h 45) ; Ecosse-Russie (9 h 15) ; Pays de Galles-Fidji (12 h 15)
  • 12 octobre : Nouvelle-Zélande-Italie (6 h 45) ; Angleterre-France (10 h 15) ; Irlande-Samoa (12 h 45)
  • 13 octobre : Namibie-Canada (5 h 15) ; Etats-Unis-Tonga (7 h 45) ; Pays de Galles-Uruguay (10 h 15) ; Japon-Ecosse (12 h 45)

  • 19 octobre, quarts de finale : vainqueur de la poule C contre 2e de la poule D (9 h 15) ; vainqueur de la poule B contre 2e de la poule A (12 h 15)
  • 20 octobre, quarts de finale : vainqueur de la poule D contre 2e de la poule C (9 h 15) ; vainqueur de la poule A contre 2e de la poule B (12 h 15)

En cas de qualification, la France (poule C) devrait être opposée soit à l’Australie, soit au Pays de Galles (poule D).


  • 26 octobre, demi-finale : vainqueur du quart de finale 1 contre le vainqueur du quart de finale 2 (10 h)
  • 27 octobre, demi-finale : vainqueur du quart de finale 3 contre le vainqueur du quart de finale 4 (11 h)
  • 1er novembre, match pour la 3e place : perdant de la demi-finale 1 contre le perdant de la demi-finale 2 (11 h)
  • 2 novembre, finale : vainqueur de la demi-finale 1 contre le vainqueur demi-finale 2 (11 h)

Retrouvez toute l'actualité des Landes, Pays Basque, Béarn et Bigorre sur PresseLib, clic ici

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles