Menu

Blagnac - AS Fleurance : oublier le carton de l'an dernier

1.JPG

Ce samedi 7 septembre, lors de la première journée de championnat de Fédérale 1, Fleurance se déplace à Blagnac.

L’ASF en Fédérale 1, Acte II, scène 1 : Blagnac – Fleurance. Le spectacle va reprendre dans la banlieue toulousaine pour les protégés du président Courtès. Blagnac Rugby qui ne cache pas ses ambitions de décrocher son billet pour le championnat de Pro D2 dans un futur proche, qu’il vaut peut-être mieux de prendre maintenant que dans quelques semaines lorsqu’ils auront trouver leur rythme de croisière. D’accord, on le sait, ce serait un exploit hors du commun pour les Gersois s’ils venaient à s’imposer chez les Haut-Garonnais. D’autant qu’on se souvient que l’an passé, lors de la 11ème journée, les Fleurantins étaient repartis avec sept essais pris dans la musette contre zéro inscrit (48-0).

Mais les choses ont changé. Un recrutement d’une bonne dizaine de joueurs, et surtout, l’arrivée, en provenance de Colomiers, d’un duo d’entraîneurs plein d’expérience et de nouvelles idées. Mickael Carré et Bernard De Giusti, les deux nouveaux coachs de l’ASF, ne sont pas venus pour faire la révolution ou tout chambouler. Ils comptent s’appuyer sur le travail qui a été fait jusque-là par leur prédécesseurs, tout en apportant quelques méthodes de leur cru, avec des éléments qui ont pour mission d’apporter de la plus-value au groupe.

« Il y a beaucoup de sérieux et d’application de la part des joueurs », déclarait Bernard De Giusti, à quelques jours de la fin de préparation de l’équipe. « On a beaucoup travaillé au niveau physique… Ce match (Blagnac) va nous permettre de savoir où on en est par rapport à notre préparation. » C’est donc par ce gros calibre de Fédérale 1 que l’AS Fleurance va commencer sa saison. Un adversaire que le co-entraîneur fleurantin connaît bien. « Blagnac est une équipe qui est assez homogène, forte sur toutes les lignes. Ils sont prétendants à la montée en Pro D2, même s’ils disent qu’ils se laisseront le temps pour faire les choses. Ils ont la volonté de jouer le haut de tableau pour se qualifier en Jean Prat plutôt que le Du Manoir. Blagnac, à chaque fois, arrive à faire un bon recrutement, car il y a de l’attractivité avec la proximité de Toulouse et de Colomiers. Ils ont une politique tournée vers les jeunes, ce qui fait que maintenant ils arrivent à trouver une certaine pérennité dans leurs résultats. »

Au printemps dernier, Blagnac Rugby avait terminé deuxième au classement, avec 15 victoires, 1 nul et 4 défaites ; pour un total de 567 points inscrits pour seulement 281 points encaissés. Les Blagnacais étaient la deuxième meilleure attaque de la poule, avec un total de 69 essais inscrits, pour 17 pris.

Mickael Carré et Bernard De Giusti ne se laissent pas impressionner par ces chiffres et se concentrent plutôt sur leur groupe, en travaillant surtout les secteurs qui vont demander le plus d’attention lors des premières journées de compétition. « Vu la physionomie des premiers matchs (à Blagnac, puis à Mauléon, et réception de Lannemezan), il faut avoir une base solide, et ça passe par une conquête qui soit propre ; et une défense forte. Ce sont nos premières ambitions. Après, petit à petit, on mettra en place tout ce qu’il faut au niveau du jeu pour pouvoir assouvir nos ambitions. »

Programe de la journée 1 :

Samedi 7 :

Blagnac – Fleurance (16 h)

Mauléon – Lavaur (17 h)

Albi – Bagnères (19 h)

Pamiers – Oloron (19 h 30)

Dimanche 8 :

Graulhet – Tarbes (15 h)

Saint-Sulpice – Lannemezan (15 h 30)

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles