Menu

L'allergie au chant du coq a gagné Seissan

DSC05843 (Copier).JPG

Un triste constat !

Difficile à croire que ça irait jusqu’ici, mais la pandémie de l’allergie au chant du coq est bien arrivée jusqu’à Seissan qui n’est donc plus en reste avec la plus ridicule des bêtises humaines. À quelques mètres du jardin d’enfants, ce qui pourrait faire une bonne leçon de choses pour les petits chérubins, un brave coq, gascon sans doute, faisait le beau parmi son harem.

Un délateur fort courageux

Comme tout bon coq qui se respecte, il utilisait fréquemment ses cordes vocales, le matin, de bonne heure, et parfois aussi la journée, comme l’affirment ses détracteurs. Aussi sa propriétaire vient-elle de trouver, glissé sous sa porte et, de manière anonyme évidemment, un mot l’invitant à faire cesser au plus vite ces vocalises. Pas une faute d’orthographe, tapé à la machine, c’est certainement quelqu’un qui a de la culture, mais pas forcément celle de la convivialité et le sens du vivre ensemble. Mais vu les injonctions, faut sans doute aider Gisou à trouver une solution puisque le chant matinal n’est pas le seul incriminé : la plus radicale serait le coq au vin et, comme il est fort gros et gras, elle pourrait inviter le voisinage qui s’en trouverait ainsi dédommagé !

D’autres solutions … plus scientifiques

Autre alternative moins radicale, peut-être lui faire sectionner les cordes vocales, mais encore faudrait-il trouver un véto compétent pour un tel acte, plutôt rare. À moins que la recherche se penche enfin sur ce problème qui devient semble-t-il fort préoccupant pour tous ces incapables de comprendre que vivre en milieu rural demande aussi certaines acceptations. Donc, dans un avenir proche pourquoi pas des poulets génétiquement modifiés au niveau du gosier ? Mais serait-ce suffisant ? Chaque matin et par tous les temps, excepté le 1er mai, Gisou fait démarrer son scooter à 6 h du matin pour partir distribuer le quotidien départemental. Sans doute devrait-elle envisager de le munir d’un silencieux ! Dans le cas où elle ronflerait, il lui serait conseillé aussi de dormir la fenêtre bien fermée. Sur la départementale, faire abolir le feu tricolore engendrant des démarrages bruyants est aussi envisageable ! Restera le problème du tonnerre, insoluble celui-là car, si Thor est le Dieu le plus connu, il y en aurait une cinquantaine d’autres à invoquer pour se soustraire à leurs humeurs criardes !

Et pourtant, le problème ne peut pas porter à sourire ! C’est bien plus grave que cela ne parait !

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles