Menu

Thomas, Jarode et René

P1080400 (2).JPG

Hier après-midi, René Castagnon avait organisé une conférence de presse pour présenter l'action qu'il va mener auprès de Thomas jeune non-voyant de Vic-Bigorre. En raison d'un problème génétique, Thomas, plein de vie et toujours actif, a perdu la vue à l'âge de sept ans. Jarode bouvier bernois, son chien-guide âgé de bientôt cinq ans est son compagnon depuis trois ans. C'est à Frédéric Gaillanne qu'est due la fondation de la première école de chiens-guides pour enfants déficients visuels entre douze et dix huit ans et à Mira Europe dont les chiens spécifiquement éduqués sont offerts à des enfants aveugles. Leur formation revient à environ 25.000 euros à l'association qui les forme. Le chien favorise l'autonomie et la liberté de son maître , sécurise ses déplacements, facilite son insertion scolaire et universitaire, ce qui est le cas pour ce jeune de 19 ans qui est en première année de formation de kinésithérapeute à Lyon. Sportif de haut niveau, Thomas fait pendant l'hiver des compétitions de ski de fond et de biathlon pour la pratique de ce sport, il bénéficie de la présence de Jarode et de l'écoute de la voix de Bastien Sauvage équipé dans son dos d'un haut parleur, qui deux mètres avant lui donne toutes les informations nécessaires à son activité. En 2017, Thomas fut le champion de biathlon et l'objectif actuel consiste à décrocher le podium à Pékin.

Avant d'engager avec René Castagnon une préparation pour mieux atteindre le but souhaité tous deux ont d'abord étudié les éléments jugés négatifs lors des compétitions précédentes. C'est une mise en condition physique et morale qui sera pratiquée chaque après-midi entre 14 h et 18 h. Un travail sur la fonction respiratoire s'avère capital autant que le fait de gérer sa concentration, de rester lucide et maître de soi ainsi que d'optimiser ses possibilités. Quotidiennement, le fait de réaliser une musculation bien appropriée permettra aussi d'augmenter les capacités.

Thomas a la chance d'être bien entouré par sa famille, ses amis sportifs, d'avoir des parents qui participent à ses besoins financiers pour lesquels il faut compter une moyenne de 15000 à 20000 euros par an.

Pour conclure parlons futur, à l'automne René Castagnon souhaite mettre en place, avec l'aide de son entourage, une conférence en présence de sportifs de haut niveau, valides et handicapés, source d'encouragements dans sa réussite

photo1 Thomas, ses grands parents et Jarode 

P1080394 (2).JPG
Thomas et Jarode
P1080407 (2).JPG
René Gastagnon anime la réunion
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles