Menu

Lourdes - ASFLS : "On ne jouera pas la montée là-bas"

2. Doumbouya.JPG

Ce samedi 16 mars (18 h), pour le compte de la 16ème journée de championnat de R1, l’ASFLS se déplace à Lourdes.

"On le sait, dans sa mission de sauvetage, l’ASFLS a fait une très mauvaise opération samedi dernier à domicile contre un concurrent direct, Pradines (0-1). Et samedi soir, les Fleurantins vont aller affronter une formation lourdaise qui, même si elle compte huit points d’avance sur le premier relégable, n’a pas encore assuré son maintien. Les Gersois peuvent-ils espérer prendre des points aux pieds des Pyrénées ? « Ce n’est pas à Lourdes que l’on jouera le maintien » rétorque Laurent Cézenac, l’entraîneur adjoint de l’ASFLS (voir interview ci-dessous). Pour ce voyage en terre lourdaise, Fleurance devra se passer de Espiau (supendu), mais devrait pouvoir à nouveau compter sur Simon Cazeneuve comme titulaire.

C’est face à cette équipe de Lourdes FC que les joueurs d’Arnaud Dessum avaient remporté (2-0) ce qui est jusqu’à présent leur seule victoire en championnat ; c’était le 24 novembre, lors de la 6ème journée. « On avait dominé tout le match, mais à la fin, on repart avec zéro point », se souvient Jean-Jacques Carel, l’entraîneur lourdais. Et c’est pour cela qu’il ne faut pas demander au coach haut-pyrénéen si son équipe est favorite : « Il n’y a rien d’écrit, un match reste un match. Nous, on est dans une spirale assez compliquée ». Lourdes reste en effet sur deux défaites consécutives : à Auch (0-3, le 2 mars) en match en retard de la 12ème journée, puis samedi dernier à Golfech (0-2). Côtés stats, les Lourdais possèdent la quatrième meilleur défense de la poule avec 14 buts encaissés. Pas de quoi rassurer Fleurance qui peine (et c’est un euphémisme) à trouver le chemin des filets.

Si Jean-Jacques Carel refuse l’étiquette de favori, il reconnaît toutefois que « trois points de plus nous rapprocheraient du maintien », puis, d’un ton sage et prudent, « mais il restera six matchs derrière, avec beaucoup de points à prendre, que ce soit pour Fleurance, pour Pradindes, pour Aussonne ou pour nous ». Mais que craignez-vous le plus de la part de cette équipe de Fleurance, coach Carel ? « Son état d’esprit et sa combativité ; c’est déjà beaucoup quand on joue sa survie. »

 

Laurent Cézenac, entraîneur-adjoint de Fleurance :

« On n’est pas plus con que les autres »

- Laurent Cézenac, après Pradines, vous allez affronter une autre équipe qui veut assurer son maintien…

- Oui, mais Lourdes n’a pas les mêmes inquiétudes que les nôtres.

- D’accord, mais Lourdes ne fait pas partie du haut de tableau. Vous pouvez revenir des Pyrénées avec un point au moins ?

- On va essayer déjà d’aller marquer au moins un but et essayer de ne pas en prendre. Mais c’est dur d’aller jouer à Lourdes ; ils ne perdent pas beaucoup de match chez eux. A part Tournefeuiile et Auch qui y sont allés gagner, les autres, ils s’y cassent les dents ; ça va être compliqué de pouvoir espérer grand-chose. Nous, vu la situation, on essaye de se positionner par rapport au sprint final. Bon, on n’est pas arrivé à se positionner de la meilleure des manières. On n’a pas pris la bonne roue, on va dire. Après, le calendrier du sprint final, quelque part, il nous est un peu plus favorable qu’à nos adversaires. Pour ce match de Lourdes, il ne faut pas y aller pour y perdre des éléments et y laisser de l’énergie. Ce n’est pas là-bas qu’on jouera le maintien. On va essayer de gratter quelque chose, comme on a fait à Tournefeuille. Mais on doit déployer plus d’énergie à domicile qu’à l’extérieur… Il faut qu’on ait toutes nos armes pour le mois d’avril, où on va recevoir Golfech, puis Pibrac, aller à Tarbes et recevoir Cazères. Ce sera sur ces quatre matchs qu’il faudra essayer de gratter un maximum de points.

- La déception du match de Pradines samedi dernier à la maison (défaite 0-1), ça n’a pas causé de « cassure » dans les esprits ?

- Non ! Personnellement, je serais plus inquiet à la place de Pradines qu’à la nôtre. Nous, ce qui nous manque, c’est qu’à un moment donné, la balle entre. Comment ? C’est peut-être à nous, à un moment donné, de forcer l’adversaire à faire la bêtise, à nous de forcer l’arbitre à prendre la décision favorable, à nous d’essayer d’être plus précis dans le dernier geste. Parce qu’au niveau du jeu, on se crée des occasions ; on a notre fond de jeu qui est en place… Quand on voit toutes les occasions qu’on a en match, elles ne viennent pas par hasard ou par chance… Il nous manque la finition. Mais quand il va y avoir ce déclic… Parce qu’à un moment donné, c’est pas possible, on n’est pas plus con que les autres, on arrivera certainement un jour à mettre la balle dans les cages… Donc, je serais plus inquiet à leur place (Pradines), sachant qu’eux n’ont pas joué Castanet, Auch ou Tournefeuille.

 

Programme de la 16ème journée :

Samedi 16 mars :

Lourdes – Fleurance

Castanet – Aussonne

Auch – Cazères

Tournefeuille – Portet

Golfech – Pibrac

Pradines – Tarbes

 

Classement actuel :

1. Auch 32 pts

2. Tournefeuille 29

3. Castanet 26

4. Golfech 26

5. Pibrac 24

6. Cazères 21

7. Portet 19

8. Tarbes 19

9. Lourdes 18

10. Aussonne 11

11. Pradines 11

12. Fleurance 7

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles