Menu

Fleurance joue une de ses dernières cartes

32.JPG

Samedi soir, pour le compte de la 15ème journée de championnat de R1, Fleurance accueille Pradines, concurrent direct pour le maintien.

Non, l’ASFLS n’est pas morte ! Bien qu’occupant encore la dernière place au classement, l’équipe entraînée par Arnaud Dessum est revenue à trois longueurs du premier non-relégable, Aussonne (10ème). Car c’est un petit exploit qu’ont réalisé les Fleurantins, samedi dernier, à Tournefeuille, en match en retard, en ramenant le point du match nul (2-2). « On prend ce nul comme une victoire » se réjouit Doran Sidaoui, pièce maîtresse du XI fleurantin. En résistant jusqu’au bout face aux Haut-Garonnais, les Gersois ont mis fin à une longue série de revers qui commençait à miner sérieusement les esprits à quelques encablures de la fin de championnat. Mais le plus positif de l’histoire, c’est que les attaquants de l’ASFLS ont enfin trouvé le chemin des filets. Il était temps. La dernière fois qu’ils avaient scoré, c’était le 12 janvier dernier, lorsqu’ils s’étaient inclinés à Cazères (2-1).

Ce samedi (coup d’envoi à 18 h), Fleurance est dans l’obligation de confirmer cette amélioration offensive lors de la réception d’un concurrent direct pour le maintien, Pradines, avant-dernier, qui ne possède qu’un point d’avance sur les locaux. Match Capital ? « Carrément !… ça va être la guerre ; Il ne faut pas faire autre chose que gagner », s’exclame Doran Sidaoui. En cas de victoire, les hommes du Président Saint-Ygnan pourraient même revenir à hauteur d’Aussonne, si ces derniers venaient à s’incliner chez eux contre… Tournefeuille, qui voudra se relancer dans sa course à la montée.

« On voit très bien qu’on arrive à rivaliser... »

Benoît Bayles, le milieu offensif de l’ASFLS, est remonté comme une pendule depuis le bon résultat à Tournefeuille : « On était dans une spirale négative et ça faisait longtemps que l’on n’avait pas joué d’une telle manière… Pour le moral, c’est bon de pouvoir réaliser en match ce qu’on travaille à l’entraînement. » Et pour lui aussi, les trois points de la victoire ne doivent en aucun cas partir dans l’escarcelle des Pradinois, car « si on ne bonifie pas le point pris à Tournefeuille, ça n’aura servi à rien ». Absent lors du match aller où les Gersois s’étaient inclinés lourdement (3-0), le milieu de terrain de l’ASFLS, comme tous ses coéquipiers, a conscience qu’une défaite, dans un match d’une telle importance, pourrait se payer cash au moment du décompte final ; « plus on avance dans la saison, et plus on va avoir peur », reconnaît-il, en cas d’échec, ce week-end. Cela faisait des mois que le coach fleurantin le répétait semaine après semaine : il faut un déclic pour débloquer les esprits. Et Benoît Bayles de suivre son coach dans cette antienne, « on voit très bien qu’on arrive à rivaliser, mais il nous manque ce petit brin de chance ». Après le nul (0-0) sur son pré contre Aussone, autre concurrent pour le maintien, cette fois-ci, Fleurance ne peut se permettre de manquer encore la cible.

 

Les rencontres :

Samedi 9 mars :

Cazères – Castanet

Fleurance – Pradines

Aussonne – Tournefeuille

Pibrac – Portet

Golfech - Lourdes

Dimanche 10 mars :

Tarbes – Auch

 

Classement actuel :

1. Auch 29 pts

2. Tournefeuille 26

3. Pibrac 24

4. Castanet 23

5. Golfech 23

6. Tarbes 19

7. Lourdes 18

8. Cazères 17

9. Portet 16

10. Aussonne 10

11. Pradines 8

12. Fleurance 7

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles