Club de bridge

CASSOULET MODIF.jpg

Un cas soulevé: le cassoulet est il gascon?

Évidemment non, il est d’origine Languedocienne, mais est ce la fréquentation du club ami de CASTELNAUDARY l’année dernière, et ces deux tournois  acharnés aller-retour, ou bien la volonté de sortir de sa « zone de confort » pour employer une expression à la mode, toujours est il que Nicole DUPOUY s’est mise en tête de faire déguster le lundi 9 avril, aux bridgeurs Condomois et à nos amis du club d’AGEN, un cassoulet fait maison. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle a régalé les convives et qu’elle a prouvé que Languedoc et Midi-Pyrénées pouvaient très bien cohabiter, du moins en gastronomie, au sein de l’Occitanie.

Après coup, il est vrai qu’on pouvait douter du choix d’un tel plat juste avant un tournoi de bridge. Car, si le haricot tarbais est connu pour ses qualités gustatives, on sait également qu’il peut provoquer chez certains individus une exacerbation du météorisme abdominal propre à venir perturber la quiétude qui sied à une compétition de bridge. De fait, il n’en fut rien. Nos amis médecins, présents ce lundi, avaient rassuré les participants sur le délai de déclenchement de ces désagréments compris en 3 et 6 heures, soit largement le temps de terminer un simultané très disputé mais dans le meilleur esprit comme d’habitude.

Pour en revenir à Nicole qu’on remercie encore et à son désir de sortir de la cuisine locorégional, des propositions ont émergé parmi les membres du club : bouillabaisse, choucroute, couscous, rougaille saucisse, fish and chips, et un pervers a même proposé jambon blanc-carottes Vichy !

 

CASSOULET MODIF.jpg
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles