Menu

AUCH : Requalification de la caserne Espagne

3 W.jpg

nouvel élan ?

Caserne ESPAGNE, nouvel épisode…

Depuis le 20 décembre 2017, la commune d'Auch est officiellement propriétaire du site de la Caserne Espagne, un ensemble de plusieurs parcelles d'une superficie totale de 5 hectares.

La priorité de la Ville a été d'initier une opération de nettoyage du site comprenant la remise en forme des plantations d'alignement et le nettoyage intérieur des bâtiments.

Ce premier travail de nettoyage effectué, il convient désormais  d'expertiser le site actuel en termes de qualité des bâtiments, de la présence et de l'état des réseaux. Une fois ce diagnostic connu, il sera temps d'analyser plus finement la faisabilité des projets qui pourront y être développés.

La Caserne Espagne, en raison de l'importance de son emprise foncière en centre-ville et de la grande qualité de son architecture, constitue en effet pour la ville d'Auch un enjeu majeur en matière d'aménagement urbain et de gestion patrimoniale. La conception d'un projet de reconversion, son portage et son animation, impliquent donc que la Ville se dote d'un appui technique de haut niveau, dès le lancement de la démarche et durant les premières années de sa mise en œuvre.

C'est pourquoi la commune va signer une convention avec l'Établissement Public Foncier d'Occitanie (EPFO) pour s'entourer de moyens complémentaires pour maîtriser la complexité des enjeux.

L 'EPF d'Occitanie, et c'est sa mission première, va accompagner le portage foncier de l'opération. La commune reste maître d'ouvrage de l'opération et décidera in fine des orientations à donner aux aménagements du site.

La prochaine étape va consister à recruter des spécialistes de l'aménagement urbain afin d'établir un programme d'aménagement.

« Notre volonté est de restituer ces espaces magnifiques aux Auscitains et de permettre que se développent sur ce site, des activités qui répondent à leurs besoins ".

explique le maire, Christian LAPREBENDE.

Dans un souci de concertation élargie sur cette requalification emblématique, et afin de permettre à chacun de commencer à s'approprier ces nouveaux espaces, la population sera conviée à une journée découverte du site qui se déroulera au mois de juin.

Affaire à suivre !

HISTOIRE

En 1776, la ville d’Auch acquiert une maison route de Roquelaure pour l’aménager en caserne pouvant abriter hommes et chevaux, dénommée « Petit Quartier ». Au fil de l’évolution des besoins, la caserne s’agrandit peu à peu, jusqu’à couvrir 13,6 hectares en bordure du Gers, en aval du centre historique. En 1860, on estime qu’elle peut accueillir 968 hommes et 810 chevaux, ce qui représente un enjeu économique important pour la cité : débouché pour les produits alimentaires locaux et le fourrage, production de fumier pour les terres agricoles, mais aussi produits de l’octroi au profit des Auscitains.

De la rive gauche à la rive droite du Gers : rapidement trop exigu, le Petit Quartier est détruit au profit d’un vaste bâtiment en U dont la construction s’étale de 1816 à 1844 rive gauche du Gers. L’extension rive droite est envisagée dès 1844 : quatre écuries sont établies de part et d’autre du prolongement du pont (1851-52), formant une nouvelle place d’armes. Des bâtiments accessoires (manège, magasin à fourrage, selleries, infirmeries…) prennent place au nord. Enfin, vers 1905-1906, neuf écuries-docks sont construites conformément au nouveau modèle-type pour accueillir 288 chevaux supplémentaires. Les derniers militaires quittent le site en 1997.

La Ville d’Auch achète 4 ha pour développer un nouveau pôle culturel (Dôme de Gascogne, CIRCA, CINE32) qui voit le jour en 2012

       2014 un projet haut de gamme, aie.

 

La place d'armes aujourd'hui, que faire ?

A VOUS, proposez 

Si vous avez un avis sur ce que vous souhaiteriez voir à la place de la caserne, n'hésitez pas , commentez, proposez dans l'emplacement commentaires , nous transmettrons.

Articles sur le même thème
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles