Menu

Toujouse - Bernadette Lacaze est partie…

DR1 Photo de groupe avec Bernadette Lacaze et Jean Capin Paul et Annick du Cheyron et le chauffeur de BL.jpg

...tout doucement sans faire de bruit

« Tout doucement, sans faire de bruit », ce sont, nous dit Jean Capin, ces jolis mots qui auraient pu accompagner le retour à Toujouse de Bernadette Lacaze pour son dernier voyage.

Vers 1990, Jean Capin, alors maire de Toujouse, organise la première exposition de ce qui deviendra l’Écomusée (puis le Musée) du paysan gascon. Bernadette Lacaze, fille du pays venue en vacances, est enthousiasmée par ce qu’elle voit. Elle propose d’installer ces objets dans une maison gasconne qu’elle décide de transmettre à la commune.

Jean Capin nous parle avec émotion de cette bienfaitrice : « Gasconne authentique, mais vivant à Paris », telle aimait-elle se présenter. Ce Paris qu’elle aimait tant, dont elle ne se lassait pas de rechercher dans les musées, les monuments, les vieilles pierres, tout ce qui pouvait enrichir encore ses multiples connaissances.

Gasconne de Paris

Malgré l’éloignement, les preuves de son attachement à la Gascogne sont sans limites.

Tout l’intéresse, les gens, les choses, rien ne lui échappe, même pas les bouleversements de la vie rurale. Avec ses nouvelles approches qui apportent dans chaque foyer un peu des commodités de la ville. Commodités qu’elle s’empresse de répercuter dans sa maison de la Plaine (1) : l’électricité, l’eau courante, en y ajoutant cependant un maximum de sécurité, faisant de ce havre de paix une véritable forteresse pour ses vacances.

Cependant, au fil des ans, c’est dans sa résidence d’Arcachon qu’elle passe le plus clair de son temps. Les séjours à Paris se faisant de plus en plus rares. Bientôt, c’est une maison de santé qui l’accueille, où, malgré la qualité des soins qui lui sont prodigués, son état se dégrade doucement, la plongeant dans un autre monde.

Jean Capin conclut : tous ceux qui l’ont connue garderont le souvenir d’une personne généreuse, avenante, toujours intéressée à la vie des gens de son village. Puisse-t-elle reposer en paix auprès des siens, dans son caveau familial du cimetière de Toujouse.

Un service funèbre, organisé par Jacques Tartas, maire de Toujouse, a eu lieu à l’église du village le 15 décembre pour Bernadette Lacaze, décédée à 98 ans..

(1) Celle qu’elle a donnée à la commune.

N.B. Sur la photo du haut de page, communiquée par Jean Capin : Paul et Annick du Cheyron, Jean Capin, Bernadette Lacaze et le chauffeur de cette dernière.

DR Jean Capin Bernadette Lacaze nu-tête.jpg
Bernadette Lacaze - Photo communiquée par Jean Capin
DR Jean Capin Bernadette Lacaze en chapeau.JPG
Autre photo de Bernadette Lacaze - Photo communiquée par Jean Capin
Jean Capin le 19 décembre 2017 dans sa maison1bis 191217.jpg
Jean Capin le 19 décembre 2017 dans sa maison
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles