Encore une classe qui ferme!

la sauvetat 2.jpg

A quoi sert un RPI?

Depuis quelques semaines déjà, les marronniers perdent leurs feuilles et leurs fruits. Le nom de cet arbre sert aussi dans la presse à qualifier un sujet d’article qui revient périodiquement à la une des magazines et des journaux.

Malheureusement, nous, les correspondants locaux, on a tous l’intuition que la fermeture de classe ou d’école dans nos campagnes va devenir un problème récurrent. Rappelez vous en février dernier la bataille menée par le RPI de CASTELNAU SUR L’AUVIGNON,CAUSSENS,BLAZIERT. C’est le premier nommé qui a perdu, et on se doute de l’amertume et de la tristesse du maire de CASTELNAU, Maurice BOISON, quand, à la rentrée dernière, il a vu pour la première fois son école vide et fermée.

Aujourd’hui, on remonte la rivière et c’est la classe du MAS D’AUVIGNON qui va fermer. Mais, curieusement, le transfert ne se fera pas au sein du RPI (Mas d’Auvignon, La Sauvetat, Réjaumont, Lamothe-Goas, Sainte Radegonde), mais dans au sein du RPI Pauilhac-Terraube !!!

D’où l’occasion de faire plancher nos chères têtes blondes sur un problème de calcul. Enoncé : «  Sachant que Mas d’Auvignon est distant de Pauilhac de 11,2 km et de La Sauvetat de 5,1km, calculez à quelle heure un enfant du Mas devra se lever pour être à l’heure à Pauilhac et combien de temps de sommeil il aurait gagné en se rendant à La Sauvetat. » Vous avez une heure. Et pour les premiers de la classe autre énoncé : «  Calculez le périmètre et la surface du parallélépipède en préfabriqué qui viendra embellir la cour de récréation de Pauilhac et évaluer les économies qui auraient été réalisées en aménageant à minima l’école de La Sauvetat »

 Les copies seront rendues par Madame la Directrice Académique des Service de l’Éducation Nationale quand elle recevra les parents et les élus dont on comprend la colère et qui manifestaient hier devant l’école de La Sauvetat. Elle a sûrement des arguments à faire valoir et des raisons que la raison ne connaît pas.

On se souvient peut-être que dans le tout récent projet présidentiel, l’éducation était une priorité absolue. C’est vrai qu’après, l’histoire nous montre que les ministres qui se succèdent à la tête de cette noble institution ont souvent comme première préoccupation celle de détricoter la réforme du prédécesseur.

Et au bas de l’échelle, nos valeureux enseignants ont beaucoup de mérite à essayer d’apprendre le B A BA à nos enfants, avec des programmes qui changent et des méthodes toutes nouvelles ou bien de très anciennes remises à la mode. Pendant ce temps là, les tests internationaux menés sur une même classe d’âge montrent que la France s’enfonce lentement mais sûrement dans le palmarès mondial.  

Mais bon, la cloche vient de sonner ! Et puis c’est les vacances de La Toussaint. Alors bonnes vacances et on se retrouve à la rentrée pour la suite des évènements.

la sauvetat 2.jpg
Les parents d'élèves et les élus réunis devant l'école de La Sauvetat.
la sauvetat 1.jpg
la sauvetat 3.jpg
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles