Menu

La Banque alimentaire du Gers c'est 1 500 000 euros d'impact dans l'économie sociale du Gers

P1310602.JPG

Une estimation réalisée par le service comptable de l'association

Photo : Le président Pierre Buffo lors de son rapport moral.

C’est avec son dynamisme habituel que Pierre Buffo a animé l’assemblée générale de la Banque alimentaire du Gers ce mercredi 15 mars en début d’après-midi à la salle de conférence de la Chambre des métiers. Et pour sa première il est particulièrement fier d’accueillir le président national de la Fédération Française des Banques alimentaires, Jacques Bailet, « qui a répondu spontanément à notre invitation, ce n’était pas évident pour lui de venir à l’AG de la plus petite Banque alimentaire dans le plus rural des départements de la France profonde ».

Avant d’aborder son rapport moral, Pierre Buffo, donna la parole aux gestionnaires dont Serge Arquier (Gestion des stocks, mise en place hygiène et sécurité), Danielle Bonneville (Collecte) et René Fronton (Comptabilité). Puis ce fut au tour de tous les bénévoles permanents et salariés d’être présentés à l’assistance.

Dans son discours Pierre Buffo porta l’accent sur le projet « Gers solidaire » qui est « un projet départemental structurant, fédérateur qui a pour principe fondateur, à partir de l’aide alimentaire, l’inclusion sociale ». Et de marteler : «C’est un exploit dans le Gers que d’avoir réussi à mettre autour d’une table toutes les organisations caritatives du département (Croix-rouge, Secours populaire, Secours catholique, CIAS et Banque alimentaire) en vue de créer une structure qui aura aussi pour mission d’être un outil de réinsertion sociale ». C’est sans doute le projet indispensable à la Banque alimentaire pour trouver un nouveau souffle.

La Banque alimentaire du Gers
C’est une association qui a pour objectif de lutter contre le gaspillage alimentaire et lutter contre la précarité en collectant des denrées alimentaires, les stockant et les distribuant à des associations caritatives.
C’est une équipe d’hommes et de femmes bénévoles qui collecte au quotidien des denrées alimentaires (invendus) auprès des magasins d’alimentation ; organise 2 fois par an (novembre et avril) des collectes auprès du grand public ; contacte régulièrement les industriels de l’alimentation pour récupérer des excédents de fabrication ; distribue des produits qui lui sont octroyés par l’Europe (FEAD, Fond Européen d’Aide aux plus démunis) et par l’Etat.
Les produits sont collectés tous les jours auprès des magasins, ils sont triés, stockés en palettes pour les produits secs et conservés au froid pour les produits frais. Ils sont ensuite mis à la disposition des associations caritatives qui viennent en prendre possession 1 ou 2 fois par semaine. Ces produits sont tracés, respectent la chaine du froid, les DLC, et toutes les règles en matière d’hygiène alimentaire et de sécurité alimentaire.
Ces produits sont distribués quotidiennement à des associations caritatives reconnues et agrées : Croix-Rouge, Secours Populaire, Secours Catholique, CCAS, CIAS qui elles-mêmes vont les distribuer à des personnes qui sont identifiées et dans le besoin.
La Banque alimentaire c’est 337 tonnes distribuées, 3 salariés à mi-temps, 500 bénévoles lors des collectes, 30 bénévoles permanents, 30 points de distribution, 704 906 équivalent repas, 7 700 bénéficiaires, valeur marchande des produits 1 100 000 euros, plus de 45 000 km parcorus par les véhicules annuellement, et fonctionné  12 mois par an.
La Banque alimentaire du Gers c’est aussi faire découvrir ce qu’est le travail en entreprise et mettre les gens dans des situations d’employabilité. 
P1310604.JPG
Le président national de la Fédération Française des Banques alimentaires, Jacques Bailet, entouré de la Conseillère Régionale Fatma Adda, et de la députée, Gisèle Biémouret.
P1310620.JPG
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles