Ségoufielle : Club de bridge Le fit d'Hector

IMG_2527 (1).JPG

Quand le maître donne la leçon...

A l’invitation de Françoise VERNHES, la dynamique présidente du club LE FIT D’HECTOR, près de 36 bridgeurs des clubs de AUCH, CONDOM, MIRANDE, et bien entendu SEGOUFIELLE, sont venus ce mardi assister au cours de Benjamin GAUTIER, enseignant qualifié de bridge.

Une classe que l’Education nationale qualifierait aujourd’hui de « surchargée », mais des élèves sages et studieux accueillis au mieux par un petit déjeuner copieux où le café était accompagné de délicieux Panettone et cakes.

Il était alors temps de passer aux choses sérieuses avec le sujet du jour : «Les appels préférentiels ». Rien à voir avec le répertoire des favoris de votre portable mais une méthode pour faire savoir à votre partenaire quelle couleur de carte vous souhaiteriez qu’il joue. Et bien entendu sans tricher ; car au bridge il est formellement interdit de toucher ses lunettes quand on veut du carreau, ou se gratter la barbe quand on veut du pique, ou encore se toucher la poitrine pour le cœur. ( Je n’ai rien trouvé pour les trèfles !).

Plus sérieusement, et si je peux me permettre de résumer le cours en quelques mots, au bridge, et c’est l’un des intérêts de ce jeu passionnant, aucune carte posée sur le tapis n’est anodine et comme le disent les anciens «  il faut faire parler les cartes ». Après un court rappel théorique, les donnes préparées sont jouées à la table puis commentées et disséquées par Benjamin. Une approche pédagogique vraiment intéressante et jamais ennuyeuse.

Cela nous mena très rapidement vers 13 heures et le temps de faire une pause autour d’un excellent buffet froid et d’un Bordeaux, ma foi, très gouleyant. L’après-midi fut consacré à un tournoi, une sorte de contrôle des connaissances doté en bons points…,non, en points tout courts. Pour corser l’affaire, parmi les donnes tirées au hasard, « le professeur » en avait glissé quelques unes focalisées sur la leçon du jour. Les champions, dont je ne suis pas, eurent vite fait d’identifier les intruses. Et c’est à 18h00, après la promulgation des résultats que la sonnerie a retenti et libéré les étudiants.

Félicitations à Françoise VERNHES et à ses bénévoles pour cette excellente journée et un grand merci à Benjamin. Vivement la rentrée !  

IMG_2527 (1).JPG
"La classe" au travail.
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles