Serge Lapisse: la spiritualité pour atteindre le bien-être

Capture d’écran 2022-01-26 133604.jpg

Romans, poésies, essais philosophiques et ouvrages scientifiques, le Gersois d’origine, Serge Lapisse, a écrit à ce jour une quinzaine d’ouvrages. 

Il publie également de la poésie dans plusieurs anthologies et revues en France et à l' étranger.

Il est aussi photographe à ses heures.

Humaniste convaincu, Serge Lapisse appartient au mouvement International des Ambassadeurs de la paix et siège en tant que membre du jury des " Arts et Lettres de France" pour les contes et nouvelles.

Titulaire d’un doctorat en droit, aujourd’hui retraité de l’inspection du travail, il réside à Pessac après avoir vécu une douzaine d’années à Eauze, ville à laquelle il a d’ailleurs consacré un ouvrage.

Nous l’avons rencontré à l’occasion de la préparation de son futur ouvrage qui fait appel à la participation de toute personne intéressée par le sujet.

Rencontre :

Journal du Gers : Serge Lapisse, depuis quand écrivez-vous ?

Serge Lapisse : Dans ma jeunesse, j’ai écrit quelques poèmes mais j’ai surtout commencé à écrire après la rédaction de ma thèse sur la médecine du travail qui a été considérée comme un ouvrage de référence par le conseiller technique du ministre de l’époque.

Je devais avoir 35 ans et j’ai commencé par écrire des ouvrages techniques sur le bâtiment, les travaux publics.

Journal du Gers : Comment êtes-vous passé des ouvrages scientifiques à des ouvrages philosophiques et à la poésie ?

Serge lapisse : Lors de mes études de droit, je me suis orienté vers le droit public qui aborde l’histoire des idées, ce qui touche à la philosophie, à la sociologie.

J’ai souhaité élargir le champ de mes sujets et je me suis tourné vers la philosophie, la sociologie mais aussi l’écologie dans le but de montrer les mutations de nos sociétés et aborder ce que sera notre futur.

Quant à la poésie, je m’y suis lancé dans les années 2000 car c’est, à mon sens, un excellent vecteur pour faire passer des messages.

Journal du Gers : Quel est le sujet du dernier ouvrage que vous avez publié ?

Serge Lapisse : C’est un essai intitulé Croire à demain édité en 2020 pendant la pandémie.

Le propos de ce livre est de faire un pas vers demain pour croire à un avenir serein.

C’est un ouvrage qui traite de la communication - car on communique de moins en moins malgré une multiplication des moyens de communication- , de la communication entre hommes et femmes, des outils de communication en notre possession.

J’évoque aussi l’ère de la créativité qui, à mon avis, succède à l’ère industrielle.

L’art est pour moi la source d' expression la plus subtile que tout être humain possède en lui.

L’art, quel qu’il soit, représente l’élévation de soi.

Pour que le plus grand nombre possible de personnes recherchent et expriment le don artistique qu’elles ont en elles, cette ère de la créativité doit s’accompagner d’un droit à la reconnaissance sociale avec un revenu d’existence et une véritable démocratie participative.

La dernière partie traite de la transition difficile vers la recherche du bien-être et de l’écologie moderne à travers toutes les énergies propres que l’on ignore.

Journal du Gers : Quelle est votre actualité ?

Serge Lapisse : Je travaille actuellement sur un ouvrage qui traite de la spiritualité perçue comme la base du bien-être.

Cette spiritualité peut être athée ou appartenant à une quelconque religion.

J’ai fait l’esquisse de l’ouvrage mais je le réalise avec la participation de personnes qui veulent s’impliquer dans l’ouvrage.

Cette participation peut revêtir plusieurs formes : on peut partager son expérience spirituelle, évoquer un lieu spirituel marquant en France ou à l’étranger, un lieu de ressourcement ou un endroit pour trouver le bien-être, évoquer une technique de bien-être.

Le participant est invité à proposer une ou deux pages avec une dizaine de lignes et trois photos.

La sortie de l’ouvrage est prévue dans deux ou trois ans.

Journal du Gers : Quelle place occupe la photographie dans votre vie ?

Serge Lapisse : Elle est indissociable de l’écriture et me donne l’inspiration.

Je possède près de 4000 photos de nature, le ciel, les animaux, je photographie ce que je trouve sur mon chemin.

Au cours de sa carrière littéraire, Serge Lapisse a obtenu de nombreuses reconnaissances pour la qualité de son œuvre.

En 2021, il a multiplié les récompenses dont le prix littéraire Naji Naaman ( Liban ) le 12 octobre 2021 décerné à 75 lauréats parmi plus de 3000 candidats de 80 pays, le diplôme de " Poetae insignis " délivré par la Commissione di Lettura Internazionale " le 5 décembre 2021 ou encore le premier prix de l’essai pour Croire à demain à l’APPEL (Biscarosse)

Pour vous procurer ses ouvrages : Croire à demain, chez l’éditeur, à la FNAC, ou en librairie.

Pour les autres ouvrages et si vous souhaitez contribuer à son ouvrage en cours de rédaction, contactez Serge Lapisse :

serge.21ecopoesievie@orange.fr / 06 30 49 74 74

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles