En décembre à CIRCA

Samedi 4 décembre à 20 heures au Dôme, Madani Compagnie propose son spectacle « Incandescences ».

En mettant en scène des jeunes nés de parents ayant vécu l’exil et résidant dans des quartiers populaires, Incandescences fait entendre la voix d’une jeunesse rarement entendue.

En premier lieu, ce sont une centaine de filles et de garçons, âgés de vingt à trente ans qui ont accepté de rencontrer le dramaturge Ahmed Madani et de lui ouvrir leur cœur. Une dizaine d’entre eux portent sur scène, dans une langue taillée sur mesure pour chacun, des récits trop souvent passés sous silence.

Ces jeunes filles et ces jeunes hommes s’emparent du plateau avec jubilation et malice pour dire ce qui les unit, ce qui les sépare et ce qui leur donne la force de se tenir debout et d’avancer. Ils s’adressent à nous avec éloquence, fierté, drôlerie et élégance et nous invitent à découvrir une forme de sociologie poétique inédite où fiction et réalité s’entremêlent. Ce récit universel, joué, dansé, chanté, est aussi l’expression de l’immense joie d’amour qui a engendré notre humanité.

« ...ce pourrait être douloureux. C’est l’inverse : lumineux et sensible, touchant, ponctué de danses et de chants. La force vitale ! » Le Canard Enchaîné.

Jeudi 9 décembre à 20 heures au Dôme, Thomas Poitevin propose son spectacle « Thomas joue ses perruques »

Auteur et génial explorateur de la comédie humaine, Thomas Poitevin déploie une galerie de portraits tragiques et tendres, hommes et femmes sous perruques, en proie à la catastrophe ordinaire d’exister. Défilent dans une anthologie de micro-fictions : une agente immobilière germanopratine à la dérive, un jeune schizophrène amateur d’écureuils, une technicienne de la culture hyperactive... Le comédien fait jaillir un bal de ratés magnifiques, d’anti-héros et autres créatures dans leur panique d’être au monde.

Propulsé via Instagram au firmament des stars lors du confinement, Thomas Poitevin postait chaque jour des vignettes, pastilles de trois minutes max, sous des perruques différentes. Seul en scène, avec la metteuse en scène Hélène François et la complicité de Stéphane Foenkinos et de Yannick Barbe, il déroule une irrésistible épopée humaniste, sorte d’autobiographie explosive de tout le monde.

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles