L'ADDA du Gers a dévoilé le programme culturel de novembre

Les 10 ans du festival du court métrage et Ciné-piscine en tête d'affiche

L’activité culturelle de l’ADDA Gers, (l'Association départementale pour le développement des arts du Gers), pour le mois de novembre a été dévoilée ce vendredi 5 novembre en matinée dans les locaux de l’association, place de la Libération à Auch. Le directeur, Marc Fouilland, avant de décliner toutes les activités, rappela que le festival du court métrage d’Auch, FCMA, va fêter ses 10 ans.

Ciné-piscine en ouverture

Antoine Muñoz, coordinateur et responsable du FCMA, en détaillera le programme issu d’une sélection de 60 courts métrages sur les 1 200 films reçus. Le public pourra les visionner du 24 au 28 novembre prochain. La grille est à découvrir ICI. Parmi les innovations, « Du cinéma à la piscine » sera une soirée d’ouverture inédite le vendredi 26 novembre à 20 h 30 où les spectateurs pourront profiter d’une projection les pieds dans l’eau, assit sur une bouée flottante. Auparavant une soirée avant-festival est organisée avec la projection  du court métrage Apatrides, un film tourné dans le Gers et ayant bénéficié du soutien de la Région. Une partie de l’équipe du film sera présente dont le réalisateur Bastien Solignac et l’acteur Stefan Crepon.

Quant aux actions de l’ADDA Gers, Marc Fouilland révèle que des permanences d’Occitanie en scène dans le Gers se tiendront avec la conseillère, Angèle Picgirard, les mardis 23 novembre, 18 janvier et 12 avril. Il est conseillé aux équipes artistiques et à tous les opérateurs culturels du département de prendre rendez-vous. Dans le cadre du plan académie de formation danse une première journée se déroulera dans le Lot le mardi 9 novembre et la deuxième journée de formation aura lieu en mars 2022 dans le Gers.

Compte tenu des différentes situations des écoles artistiques liées au contexte de la pandémie du Covid, une visioconférence est proposée le 9 novembre à 10 h 30 de dresser un premier bilan autour de cette reprise et d’aborder les problématiques inhérentes au contexte particulier que « nous vivons actuellement : baisse de fréquentation, difficultés de mobilisation et de recrutement », précise Marc Fouilland.

Une première à Samatan avec une soirée cinéma et arts vivants

La Mairie de Samatan, l’association de cinéma, le Grain à moudre et l’Adda du Gers proposent une soirée mêlant cinéma et arts vivants, le vendredi 10 décembre à partir de 19 heures autour du film-documentaire Indes Galantes.

Afin de mettre la rencontre artistique au cœur de cette soirée, l’Adda du Gers propose à 20 h 15 une carte blanche à deux artistes gersoises : Susan Edward, violoncelliste & Sonia Baro, chorégraphe de la Compagnie DeltA. Une occasion de découvrir, en amont de la projection du film, une proposition artistique inédite mettant à l’honneur 5 femmes artistes au plateau, mêlant leurs influences artistiques autour de l’œuvre de l’opéra de Jean-Philippe Rameau. S’en suivra une introduction du documentaire par Jean-Patrick Caille, des Orgues de Samatan-Lombez.

 Enfin est organisé en novembre puis en janvier et février par la Communauté de Communes du Bas-Armagnac et avec le soutien de la DRAC Occitanie et l’Adda du Gers, une résidence artistique avec la Cie l’Aurore. Des séances de représentation pour les scolaires sont prévues le 22 novembre, d’autres suivront en janvier.

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles