Alizée Labassa, lauréate nationale du concours de la Résistance et de la Déportation

Capture d’écran 2021-10-22 222326.jpg

Journée très riche et forte en émotion vendredi, veille de vacances, au collège Gabriel Séailles.

En effet, c'était au collège une journée-solidarité dont nous vous parlerons dans un prochain article.

En soirée, avait lieu la traditionnelle  cérémonie de remise du diplôme du brevet national des collège (voir prochain article).

Cette année, comme l'a annoncé en préambule Nathalie Di Giusto, principale du collège, la cérémonie revêtait un caractère très particulier car elle s’accompagnait de la remise du premier et du deuxième prix départemental du concours national de la Résistance et de la Déportation ainsi que du prix académique et national.

Elle avait lieu en présence de Farid Djemmal, Inspecteur d’Académie, d'Olivier Dupont, directeur de l’Office national des anciens combattants et des victimes de guerre, du général Lasserre représentant le comité gersois du concours national de la Résistance et de la Déportation, de Benoît Desenlis, conseiller départemental, de Barbara Neto, maire, des professeurs des écoles et du collège, des parents et des élèves.

Le concours national de la Résistance et de la Déportation est ouvert aux élèves de 3ème et aux lycéens.

Il a été institué en 1961 dans le but de perpétuer chez les élèves la mémoire de la résistance et de la déportation pour leur permettre de s’en inspirer et d’en tirer des leçons civiques dans leur vie d’aujourd’hui.

Chaque année, le thème est différent.

Cette année, l’intitulé était « 1940. Entrer en résistance. Comprendre, refuser, résister »

L’épreuve de 2 heures consiste en un commentaire de documents et une dissertation.

Christelle Thiriet, professeur d'histoire-géographie au collège Gabriel Séailles,  y prépare ses élèves de 3ème sur la base du volontariat.

Cette année, elle les a préparés de janvier à mars, le concours se déroulant en mars, à raison d’une heure supplémentaire par semaine.

Deux élèves du collège Gabriel Séailles ont été lauréats :

Simon Virgilio Pignon pour le 2ème prix départemental et Alizée Labassa pour le premier prix départemental.

Alizée Labassa a également reçu le premier prix académique et est lauréate nationale avec deux autres élèves issus de collèges parisiens.

Sa copie a donc été sélectionnée avec deux autres parmi deux cents copies envoyées de toute la France.

«  Une performance exceptionnelle » pour reprendre les mots du Général Lasserre qui a remis à Alizée ses diplômes et prix.

" Depuis 30 ans que je suis le concours, dit-il, je n’ai jamais vu un élève gersois ainsi primé."

Farid Djemmal, Inspecteur d’académie, s’est dit très fier que les élèves gersois soient capables des plus hautes performances.

Il a souligné l’importance des valeurs véhiculées par ce concours : « Cette horreur passée il n’y a pas si longtemps nous enseigne sur ce que l’on doit faire aujourd’hui pour préserver notre démocratie et nos valeurs. »

Christelle Thiriet, très émue car elle venait d’apprendre que son élève était lauréate nationale, est heureuse de cette récompense qui montre que la bienveillance de mise au collège de Vic-Fezensac n’empêche pas de viser l’excellence.

Quant à Alizée, émue mais sereine, elle nous a confié adorer l’histoire et être très intéressée par la seconde guerre mondiale depuis longtemps.

Elle a découvert ce concours grâce à son professeur, Christelle Thiriet, et a tout de suite eu envie d’y participer par intérêt pour le sujet mais aussi un peu par défi.

Actuellement lycéenne au lycée Bossuet à Condom en seconde générale, elle pense se diriger vers des études littéraires et prendra comme spécialité géo-politique. »

Cela n’est guère surprenant !

Félicitations aux lauréats, à leur professeur et au collège Gabriel Séailles !

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles