Les ombrières photovoltaïques : un projet envisageable pour toutes les communes

SIE Pellefigue.JPG

Une présentation à l'occasion de l'assemblée générale du Secteur Intercommunal d’Énergie des Vallées Arrats Gimone.

Dans sa commune de Pellefigue, Alain Sancerry, le président, avait invité les représentants des vingt-huit communes qui y sont rattachées à l'assemblée générale du Secteur Intercommunal d’Énergie (SIE) des Vallées Arrats Gimone. Ils ne s'étaient pas revus depuis 2019 car, à cause du Covid, seules les élections des délégués avaient eu lieu.

Une soixantaine de personnes dont de nombreux maires ont écouté les intervenants se succéder à la tribune.

Après le mot de bienvenue du président Alain Sancerry, Jean-Guy Dupuy, maire de Saint-Antoine, nouveau président du SDEG (Syndicat Départemental d’Énergie du Gers devenu le Syndicat Départemental Territoire d’Énergie du Gers), en remplacement d'Alain Duffourg, élu sénateur, a présenté le Syndicat départemental dont il a désormais la charge. Le SDEG est chargé d’organiser le service public de l’électricité pour le compte des 461 communes gersoises qui lui ont transféré cette compétence. Jean-Guy Dupuy a détaillé les fonctions de l’EDF en énergie bleu, le nucléaire, la verte, renouvelable, et l’azur, l’hydroélectrique. Il a insisté sur l'utilité de panneaux sur les surfaces artificialisées telles que les plans d’eau pour permettre à terme d’obtenir 1/10e de la production de Golfech…

David Auguste, directeur de Citel, entreprise retenue par le SDEG pour l'exécution des travaux, a développé le champ de ses interventions, à savoir l’éclairage public, la sécurité et l’enfouissement des lignes.

Jean-Michel Walker, directeur général du SDEG, a fait un exposé sur les ombrières photovoltaïques, des parasols géants pour produire de l'énergie propre. Installés sur des parkings de gymnase, d’entreprise, de centre commercial ou de maison de santé, ces capteurs solaires faciles à installer, ont l'avantage de récupérer l’énergie solaire tout en protégeant les voitures de la pluie. Et du soleil. La société Ombrières d’Occitanie finance à 100 % leur installation.

Toutes les communes, quelque soit leur importance, peuvent décider de se lancer dans ce type projet car il est neutre au point de vue financier : s'il ne rapporte rien, il ne coûtera rien non plus. En conséquence, le maire de Pellefigue, Alain Sancerry, nous confirme que si, jusque là, cela n'avait pas été envisagé pour sa commune, son conseil municipal va certainement y réfléchir. Un parking abrité sur une salle des fêtes, un avantage appréciable pour tous et non négligeable pour une municipalité. Il ne serait pas surpris qu'en 2022, lors de la prochaine assemblée générale du SIE, plusieurs communes aient déjà mis en route de tels projets.

En fin de réunion, Alain Sancerry a fait l'éloge d'un futur retraité, en la personne d'un interlocuteur privilégié des communes, Robert Conesa, en charge des relations avec les Collectivités Locales pour Enedis. En présence de son futur remplaçant, Christian Diez, il a reçu un cadeau bien mérité des mains des dirigeants du SIE.

Les participants ont terminé cette assemblée en échangeant autour d'une table avec un repas très apprécié, préparé par Richard Mickaël, traiteur à Solomiac.

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles