"Fiers d'être artisans", se dévoile dans le Gers

Il s'agit de présenter le programme dans le cadre des représentants aux chambres départementales et régionales de métiers et de l’artisanat

Cyril Baland recevait lundi 20 septembre en matinée dans son commerce de la Place de la République à Auch, le président de la chambre des métiers et de l’artisanat en Haute-Garonne, Vincent Aguilera. Il s’agissait pour ce dernier de présenter le programme de « Fiers d’être artisans » en vue des élections des représentants aux chambres départementales et régionales de métiers et de l’artisanat. En préambule, Vincent Aguilera, souligne que la liste « Fiers d’être artisans » est soutenue par la fédération française du bâtiment (FFB), la CPME Occitanie mais aussi l’Umih et le GNI (hôtellerie-restauration), le CNPA (automobile), le CNEC (coiffure), la FNTI (taxis), les marchés de France, Unep (paysagistes). Et de préciser aussi que ces élections rentrent dans le cadre d’une réforme de l’Etat qui régionalise le scrutin qui aura lieu du 1er octobre au 14 octobre. Ainsi, les 13 départements d’Occitanie présenteront une liste de 35 candidats soit 455 artisans au global pour représenter environ 160 000 artisans. Pour être majoritaire, « Fiers d’être artisans » se doit de remporter sept départements en Occitanie pour constituer les chambres départementales et régionale des métiers et de l’artisanat laquelle compte 1 300 salariés pour un budget de 100 millions d’euros.

Parmi les grands thèmes développés par Vincent Aguilera : participer à la mutation économique, numérique et environnementale, « c’est essentiel pour accompagner certaines entreprises », être plus présents dans les lycées et collèges pour mettre en exergue l’artisanat « qui est le meilleur outil pour l’insertion sociale et l’ascension sociale jusqu’à devenir chef d’entreprise », participer au EPCI pour le développement des zones artisanales, « être une force de proposition pour l’aménagement des territoires », moderniser l’Etat Région pour « passer aux normes de qualités en cohérence avec les attentes du monde d’aujourd’hui, au lieu de subir », avoir la même homogénéité sur tous les territoires « pour donner un nouveau sens à la chambre de Région, assurer la formation continue des chefs d’entreprises notamment sur le numérique « qui est un complément à l’activité de l’artisanat ».

Enfin, le nombre de sièges attribués à la Région pour chaque département sera identique et non plus en fonction de l’importance du département.

Quant à la tête de liste gersoise de « Fiers d’être artisans », Cyril Baland, celui-ci estime « qu’il faut se moderniser se rapprocher de l’artisan, valoriser l’artisanat pour son savoir faire, amener des idées nouvelles chez les artisans, utiliser les réseaux sociaux chez les jeunes, casser la mauvaise image des CFA car « 98% des apprentis trouvent un emploi et 2% continuent leurs études, vraiment l’artisanat a besoin d’une mise en valeur ».

 

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles