Deux gros thèmes de réflexion pour la culture dont Charlotte Fernandez a la charge

Carmes Condom.JPG

Demain, mardi 7 septembre, à 19 h 30, aura lieu le lancement de la saison culturelle 2021-2022. Vous découvrirez le programme des spectacles avec des nouveautés, mais aussi avec certains, annulés pour cause de Covid, qui pourront heureusement être reprogrammés.

Par chance,  Richard Bohringer, avec sa pièce "Traîne pas trop sous la pluie" tirée de son ouvrage du même titre, a pu être maintenu. Une affiche qui devrait attirer bon nombre de spectateurs au Théâtre des Carmes, mardi 14 septembre, à 20 h 30.

La billetterie est ouverte depuis le lundi 30 septembre sur le site de réservation de la mairie. Vous devez d'ailleurs réserver votre place pour la soirée de lancement demain, même si elle est gratuite.

Photo Marc Le Saux

Charlotte Fernandez, lors de la présentation à la presse des projets de rentrée de l'équipe municipale, a ensuite évoqué les Journées du Patrimoine des 18 et 19 septembre. De nombreuses visites guidées sont prévues dans tous les monuments condomois. Des courtes expositions permettront d’en explorer leur histoire.

À l'hôtel de ville, les curieux pourront s'attarder dans la salle du conseil municipal, admirer le cabinet du maire et parcourir les jardins de la mairie qui, à eux seuls, méritent bien un détour.

Un week-end qui sera encore festif puisque, sous le cloître, aura lieu la traditionnelle brocante.

Tout ce programme est à découvrir sur le site de l'Office du Tourisme dans la rubrique Agenda.

Une fois ce début de saison bien établi, la commission dont Charlotte Fernandez a la charge, a encore du pain sur la planche. En effet, d'ici la fin de l'année, une réflexion devra être entamée sur les potentiels lieux d'implantation de la future école de musique, en lien avec l'association "Les Amis de la musique". Un projet structurant pour le mandat de l'équipe Rousse. 

D'ici la fin de l'année, un second dossier de poids sera ouvert, celui de la création d'un festival des arts de rue. Pour faire aboutir cette promesse de campagne, un groupe de travail sera constitué pour lancer une première édition très certainement en 2023, sans doute pas avant. Dommage !

Relevant aussi de son domaine de compétence, une fresque est prévue sur l'un des murs entourant le nouveau parking de la rue du Puits. Pour donner vie à ce projet artistique, il convient d'établir un cahier des charges qui précisera les exigences imposées, pour que les graffeurs et les peintres intéressés puissent proposer leurs projets.

En fait, ce sujet pourrait aussi figurer dans la commission cadre de vie à la charge de Françoise Martinez, mais là, le Journal du Gers y reviendra dans un article à venir.

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles