Le premier bus amphibie français a des gènes gersois

Tour Eiffel.jpg

Marcel le Canard vous fait visiter Paris, avant de plonger dans la Seine !

Marcel s’appelle Marcel, parce que ses co-fondateurs, Paul Michel et Philippe Mallet, cherchaient un prénom qui fleure bon la France, en lien avec la boxe que pratique Philippe. Et si Marcel est un canard, c’est parce qu’il a des origines gersoises par Paul, qui est né à Auch et a grandi à Mauvezin. Et qui dit Gers dit…canard ! Vous suivez ?

Mais Marcel n’est pas un canard “ordinaire”. Et on est prêts à parier un foie gras qu’il va devenir le palmipède le plus célèbre de Paris, en même temps que la coqueluche des touristes qui voudront voir la capitale sous un angle un peu plus fun.

Il est en fait le tout premier bus amphibie français, qui permet de visiter les incontournables monuments (Tour Eiffel, Invalides, Champs-Élysées…) à bord de Marcel le Canard qui roule, avant un plongeon spectaculaire dans la Seine depuis l’Île de Monsieur, pour continuer de découvrir sur Marcel le Canard qui flotte la Seine Musicale, le bois de Boulogne…

« Je voulais monter une entreprise dans le tourisme à Paris, tout en proposant quelque chose de différent. C’est en cherchant une offre originale à partir de ce qui se fait ailleurs dans le monde qu’est née cette idée, commente Paul. Mais nous tenions avec Philippe à ce que ce bus soit surtout construit en France, dans le respect de l’environnement ».

Les deux compères, diplômés de l’EDHEC de Nice pour Paul, et HEC pour Philippe, francilien, fondent “Les Canards de Paris” en septembre 2014. Il leur faudra sept ans de réflexions et de collaboration avec des dizaines d’entreprises françaises et de Volvo Trucks, leur partenaire industriel, pour donner naissance dans la plus grande confidentialité à Marcel le Canard, premier bus amphibie hybride de sa génération, dont les deux-tiers (moteur et châssis) ont été fabriqués dans le Calvados et la banlieue lyonnaise. Coincorico !

Sept ans de patience aussi, pour se familiariser avec la navigation auprès de bateliers, éplucher près de dix mille pages de directives, règlements et arrêtés en tout genre pour répondre aux exigences administratives et normes de sécurité européennes, tant routières que fluviales…

Fidèles à leur engagement environnemental, la coque de Marcel, réalisée à l’étranger, est en aluminium. Un alliage plus léger que l’acier, permettant de réduire la consommation énergétique et les émissions de CO2, facilement recyclable de surcroît.

« Pour l’instant, le moteur électrique est de 33 kW, et nous souhaitons arriver à 66 kW, avant de créer le tout premier bus amphibie totalement électrique au monde avec notre partenaire Volvo Trucks. Le défi technique consiste à trouver des batteries qui soient les moins lourdes possibles - pour assurer la stabilité dans l’eau – sans être obligés d’augmenter la largeur, comme c’est le cas pour les bateaux électriques, afin de ne pas dépasser la taille règlementaire d’un bus, qui est de 2,5 mètres » explique Paul.

Le 5 juillet dernier, Marcel et Jérôme, son capitaine aux six permis nécessaires pour le conduire, se sont joyeusement lancés à l’assaut des rues parisiennes sous le regard amusé des passants, avant de se jeter à l’eau avec leurs premiers touristes. Et pour rajouter un peu plus d’humour, des comédiens ont été recrutés pour commenter la visite d’une heure quarante - dont vingt minutes à barboter - à travers des anecdotes croustillantes, bien loin des audio-guides monotones et impersonnels.

« Nous devions commencer l’an dernier, mais la crise liée à l’épidémie de Covid nous en a empêchés. Nous avons pu malgré tout proposer des privatisations pour l’organisation d’événements. Aujourd’hui, nous fonctionnons pour l’instant grâce au bouche-à-oreille, en attendant d’avoir plus de visibilité par rapport aux contraintes sanitaires… ».

Pour ce qui est de la visibilité, on peut faire confiance à Marcel le Canard, béret gascon vissé sur la tête, marinière “pentecôtevicoise” et foulard rouge du festival de Bandas condomois noué autour du cou !

https://www.canardsdeparis.com/

Retrouvez l'actualité des Hautes-Pyrénées, Gers, Landes, Béarn et Pays Basque sur PresseLib ici

Photo avec volvo.jpg
Le Splash.jpg
Splash 2.jpg
Photos Les Canards de Paris (DR)
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles