Le Centenaire de l'émigration italienne fêté avec succès

P1700785.JPG

 Dès 14h30, la salle polyvalente de Duran a accueilli  un public venu en affluence , composé essentiellement  de descendants transalpins venus du Gers et de départements extérieurs ( Lot et Garonne, Tarn et Garonne, Hautes Pyrénées et autres ...) ils ont assisté à la conférence de Carmela Maltone, maîtresse de conférences en Histoire Sociale, elle écrivit «  Sur les traces de l'immigration italienne dans le Sud Ouest de la France au xx e siècle »
Attentifs,  ils ont suivi  passionnément les paroles de l'intervenante  sur cet exode :

  En 1926,le premier Consorzio Agricolo Franco Italiano est créé à Toulouse puis à Agen , Muret et Montauban en 1927; dans le Gers, 3539 cultivateurs dont 2491 métayers et 1046 propriétaires agricoles étaient établis.
 Il s'agissait de familles munies de contrat de travail obligatoire, choisies par les acteurs locaux du Comité Gascon de Retour à la Terre 
Le Journal de Toulouse du 15 juin 1945 précisait :
«  nous  devons faciliter avec beaucoup de précaution cette immigration qui apporterait des éléments nouveaux et amènerait une promiscuité de race dangereuse pour l'avenir »
On croit rêver...
Au fil des années, malgré le choc éprouvé à l'arrivée sur une terre ingrate et une population méfiante, l'émigré a su faire apprécier des méthodes  novatrices( utilisation d'engrais, élevages laitiers, vers à soie ...) et de nouveaux outils plus adaptés.

Divers ouvriers, du bâtiment,  intellectuels,  politiques aussi ( Silvio Trentin) ont séjourné en Gascogne dans ces années troublées en Italie

On peut résumer  ainsi l'évolution de cette émigration :
1ère génération : souffrance
2ème génération : envie de retour à l'histoire avec la création de comités de jumelage afin de renouer avec le pays d'origine .
Le court métrage « Dolce Gascogne » a clôturé le débat.

A la suite, au square Jean Ferrat, les chorales Cantiamo et Mel-i Mel-o d'Auch ainsi que les chanteurs Dario Zampa , artiste frioulan  et Riccardo Pivetta ont rempli d'airs italiens une chaude après midi  enfin estivale .
Puis  est arrivée  l'heure de la mise à nu de la statue commémorative, soigneusement emballée  depuis sa mise en place :
Jean Marc Dupuy, maire de Duran, Pierrette Luche maire de Castin,plusieur élus des communes environnantes, les présidents des tois associations les Amis Italos Gascons,le comité de jumelage Castin Duran Ruda ,le Foyer Frioulan de Gascogne, Loris Basso,président de « Ente Friuli nel Mondo" et son secrétaire Christian Canciani, Lydie Toison conseillère départementale et Franck Montaugé sénateur  ont salué l'initiative et admiré  la plaque gravée  et « L'homme à la valise » de Guérino Dalla Nora.
Marcellino Sgubin, président du comité de jumelage italien à Ruda et Franck Montaugé ont insisté dans un discours humaniste sur la problématique d'accueil des migrations du xxième siècle en Italie et en Europe.

La foule, conviée au vin d'honneur offert par les trois associations et les commerçants du marché italien, s'est rafraîchie et sustentée au marché installé depuis vendredi.

 

 

 

 

 

P1700714.JPG
un public conquis
P1700718.JPG
par Carmela Maltone
P1700727.JPG
les chorales
P1700734 (1).JPG
et les chanteurs
IMG_4924 (1).JPG
Pierrette Luche pour son discours avait prévu le soleil
P1700796 (1).JPG
Les amis du comité de jumelage
IMG_20210629_103207.jpg
La statue inaugurée
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles