Menu

Esat du Houga : des graffiti pour développer créativité et relations sociales

00 Graffiti  de l'Esat du Houga terminés  1bis 160621. jpg.jpg

Un transformateur devient œuvre de « Street Art »

Laisser éclore les personnalités des pensionnaires de l'Esat (1) du Houga, tel est le but de Célia Alexis, qui a lancé, avec la bénédiction de la maire, Patricia Galabert, et du directeur de l'Esat, Stéphane Dentraigues, un projet de graffiti artistiques.

Street Art au Houga

Pour ce projet, Célia obtient l'aide d'un professionnel du graff, Mickaël Drolez, dit Pandaman (2). Celui-ci forme d'abord les 11 apprentis graffeurs : au début de mai 2021, ils font leurs premières armes sur des cartons : « toutes les techniques de base sont abordées », nous dit Célia, avec expression libre et exercices de tracé.

         À gauche, Pandaman (Mickaêl Drolez),  2 graffeurs, Stéphane Dentraigues, Célia Alexis et un graffeur

 

Puis, le 29 mai, ils font, sur des cartons de grande dimension, de vrais tableaux, des œuvres personnelles qu'ils conservent. Et les voila prêts à s'attaquer au transformateur sur le site de Spar : Enedis est d'accord et la maire aussi.

Une convention est signée avec la commune du Houga, Enedis et l'Association Pep 32 (Pupilles de l'enseignement public).

Déroulement

                Pandaman donne des explications

Samedi 12 juin, Pandaman trace sur les murs du transformateur les contours d'une corbeille de fleurs. Aux graffeurs en herbe de remplir les pétales avec les bombes de peinture mises à leur disposition.

Achevés le mardi 15 juin, avec les prénoms des artistes, les graffiti font une tache de couleur sympathique, visible de la route qui surplombe le site de Spar. Non loin de la vache et de l'écarteur mis en place par la peña du Houga.

          Graffeur au travail

 

Objectif de l'opération

Célia Alexis part du constat que la crise sanitaire empêche les pensionnaires de l'Esat de se détendre et de s'accomplir dans leurs activités sportives habituelles. Le Street Art peut être pour eux un moyen d'exprimer leur créativité et aussi de leur permettre de développer des relations sociales, car le site de Spar est un lieu de passage fréquenté tout près de leur résidence.

     Écarteur et vache mis en place par la peña

Exposition

Du 19 juin au 3 juillet, les tableaux exécutés par les 11 graffeurs seront exposés à la médiathèque du Houga. Vu que ces tableaux ont besoin de beaucoup de place, ils seront montrés en deux fois : un groupe du 19 au 26 juin, l'autre du 26 juin au 3 juillet, aux heures habituelles d'ouverture mercredi et samedi, de 10 heures à 12 h 30 et mercredi, de 14 à 18 heures.

(1) Établissement et services d'aide par le travail. (2) Il y a quelques années, Mickaël Drolez avait colorié les vitrines des commerçants de Nogaro pour Noël. Il sait enseigner son art.

N.B. - La photo du haut de page montre les graffiti du transformateur achevés, avec les prénoms des graffeurs.

DR1 Celia Alexis 1bis.jpg
Célia Alexis (accroupie au 1er plan) et un groupe de graffeurs (photo communiquée par Célia Alexis)
DR2 Celia Alexis 1bis.jpg
Célia Alexis (accroupie au 1er plan) et un autre groupe de graffeurs (photo communiquée par Célia Alexis)
DR3 Celia Alexis 1bis.jpg
10 graffeurs sur 11
7 Célia et Panda Man ont signé en bas à droite 1bis 160621.jpg
Célia et Pandaman ont signé en bas à droite
8 Taches de couleur dans le paysage 1bis 160621.jpg
Des taches de couleur vues de la route
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles