Assemblée générale du club motos

P1060105.JPG

Los Pétos et Hums.

Tout d'abord, pour ceux qui ne sont pas familiers du patois gascon, « Los Pétos et Hums » veut dire « Ceux qui pètent et qui fument ». Bien entendu, cette expression s'applique aux engins et pas aux pilotes qui montent dessus. Quoique... J'en connais certains qui, une fois descendus de la machine, fument et …, oui, aussi. Mais comme le disait si bien Éole en son temps, un vent, c'est toujours utile.

Plus sérieusement, la journée avait commencé tôt ce dimanche par un petit déjeuner, avant d'enfourcher les bolides pour une reconnaissance du circuit qui sera proposé aux vieilles motos lors du traditionnel rassemblement qui aura lieu cette année le 18 juillet à La Romieu.

Le président Jean Louis Dubuc craint un peu une moindre fréquentation , du fait que de nombreux clubs ont disparu. Il est certain que la pandémie qu'on vit y est pour quelque chose mais pas que. On lit et on entend partout que c'est le temps de l'individualisme forcené et que l'esprit club, qu'il soit sportif ou autre, disparaît, surtout parmi la jeune génération. Espérons que c'est conjoncturel et que la convivialité et l'esprit associatif reviendront.

Du coup, il était 11h30, dans la salle des sports de La Romieu, quand le président a ouvert l'assemblée générale devant une assistance bien fournie. A ce propos, le club moto, est la première association du village en nombre d'adhérents (68 à jour de cotisations).

Vu le contexte sanitaire, le bilan moral et d'activité fut rapidement évoqué mais 6 sorties ou ballades ont quand même été organisées, avec, à chaque fois, une halte déjeuner, où la diététique est omniprésente. Certains se souviennent encore de la visite de la ferme d'élevage de porcs gascons et de la cure intensive de ventrèches qui a suivi.

Le bilan financier est excellent. Il y a de l'argent sur le compte courant et un bas de laine bien rempli sur un livret épargne. Du coup, et c'est à noter, le club a refusé la subvention annuelle de la mairie. Cela a fait plaisir à Colette Céceille, première adjointe, présente ce jour, qui a souligné que c'était la seule association à avoir eu ce geste.

Les questions diverses peu nombreuses évacuées rapidement, il était déjà midi et après les remerciements d'usage, le président Dubuc a libéré son petit monde pour une courte marche vers le camp de Florence où un repas (diététique bien entendu) les attendait.

Pour terminer, les 2 dates à retenir :

le dimanche 18 juillet :Les vieilles motos

le dimanche 19 septembre : Festimotos

 

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles