Ils sont venus, ils sont tous Lannes

IMG_0182.jpg

A la mémoire du plus illustre des Lectourois !

Né le 10 avril 1769, c’est le 30 mai 1809 que Jean Lannes, duc de Montebello trouve la mort sur l’île de Lobau en Autriche, à la suite d’une blessure reçue à la bataille d’Essling. Et comme chaque année, les Lectourois célèbrent la mémoire du plus illustre d’entre eux. Une cérémonie sobre mais instructive orchestrée par Georges Courtes, président de L’Association Mémoire du Maréchal Lannes, épaulé par le le général Eric Boss, président du comité de Lomagne du Souvenir français et sous les auspices de Mr le maire de Lectoure, Xavier Ballenghien. On pouvait également retrouver Mme Le Fers-Dupac, passionnée par le maréchal, belle plume que l’on retrouve dans le livre admirable : « Le mousquetaire de Napoléon. L'autre vie du maréchal Lannes du de Montebello », paru en 2002.

Au pied de son imposante statue, qui servit longtemps de point de rassemblements de manifestations, de combats et de luttes sociales ou militaires, on peut se rendre compte de l’importance de cet illustre, ami proche de Napoléon dont il fut l’aîné de quelques mois. On peut aussi imaginer quel le désarroi national, lorsqu’il décèda. Il fut d’ailleurs le premier des hauts gradés de l’empereur à mourir sur le champ de bataille. Une gloire dont il se serait passé. On peut aller aussi jusqu’au Panthéon à Paris pour constater qu’il est encore et toujours le seul et unique militaire enterré sous la Coupole. Il faut aussi lire dans les yeux ou le cœur de chaque Lectourois, toute la fierté que ce maréchal d’Empire inspire.

A ce propos, il faut savoir que Lectoure est la seule commune à avoir offert au pays 6 officiers supérieurs durant la révolution et l’Empire. A côté de ces illustres, d’autres moins illustres, des sans noms, des anonymes, ont eu le courage de quitter leur pays pour défendre les idées des lumières et de la Révolution, suivre l’Empereur et pour beaucoup mourir aux quelque part, celui-ci à Iéna, un tel à Austerlitz, un autre à Waterloo.
Monsieur Courtes nous donne d’ailleurs rendez-vous en octobre pour d’autres manifestations importantes sur ce sujet.

La cérémonie nous offrit le bonheur d’entendre l’Ode au Maréchal Lannes, un poème de Jacques Boé, dit Jasmin, un Agenais qui composa ces lignes. Il en fit la lecture pour la première fois en 1834, devant cette même statue où nous nous trouvons aujourd’hui, ce qui acheva de le consacrer dans sa région. « « Il était peuple et il était Gascon ». C'est par ces mots que commence ces superbes lignes dédiées au Maréchal.

Monsieur le Maire conclut ce moment, au nom de tous les Lectourois, présents, passés et à venir pour qu’on se rappelle toujours qui fut Jean Lannes.

 

 

 

473039_1-tt-width-380-height-252-crop-1-bgcolor-ffffff-lazyload-0.jpg
La mort du Maréchal, le 30 mai 1809
IMG_0197.jpg
Georges Courtes, président de L’Association Mémoire du Maréchal Lannes et Mr le maire de Lectoure, Xavier Ballenghien déposait la gerbe au pied de la statue
IMG_0176.jpg
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles