Arbre et Paysage 32, une association « porte-parole » de l’arbre champêtre !

Capture d’écran 2021-05-23 153556.jpg

Nous avions rencontré Annie Pavan, membre du GCMP (Groupe Chiroptère de Midi-Pyrénées), à l’occasion d’un article consacré aux chauves-souris.

Les chauves-souris, un groupe en déclin pourtant de plus en plus étudié et toujours aussi utile - Le journal du Gers

Bénévole au sein du GCMP, Annie Pavan nous avait dit travailler à l’association Arbre et Paysage 32.

Nous avons saisi l’occasion de mettre en avant cette association bien ancrée dans le paysage gersois mais dont les multiples volets ne sont pas toujours bien connus du grand public.

Echanges avec la représentante d’une association qui « donne la parole » à l’arbre champêtre :

Journal du Gers : Annie Pavan, pouvez-vous nous présenter Arbre et Paysage 32 ?

Annie Pavan : Il s’agit d’une association loi 1901 à but non lucratif qui a pour vocation de faire connaître les utilités de l’arbre champêtre, c’est-à-dire l’arbre des champs et toutes les formations arborées (haies, bosquets, alignements…) qui ne sont pas dans les forêts,

Autrefois, les arbres faisaient partie intégrante des champs. À la fois nourricier, protecteur, et utilisé comme bois de feu, de construction …cette source d’énergie a été délaissée suite à l’utilisation massive de pétrole.

 Avec la mise en pratique des techniques agricoles d’après guerre, l’arbre a été exclu par la réglementation des zones cultivées.

Il commence à  retrouver une place dans la législation de la PAC.

Aujourd’hui,  le maintien des particularités topographiques dont les haies est obligatoire. Les parcelles d’agroforestière intraparcellaire peuvent également êtres prise en comptes dans les surfaces agricoles.

Journal du Gers : Comment est née cette association ?

Annie Pavan : Cette association est née en 1990 à l’initiative d’agriculteurs qui se sont rassemblés pour pouvoir acheter du matériau et des plants nécessaires pour la plantation de haies.

Ils voulaient réaménager leurs terrains.

De fil en aiguille, ils ont planté chez les voisins et l’association est née.

Elle est aujourd’hui composée d’une équipe pluridisciplinaire d’une douzaine de salariés permanents qui se consacrent à promouvoir la place de l’arbre agroforestier auprès de tous et en partenariat avec les acteurs des territoires, les socio-professionnels de l’agriculture, les enseignants et les chercheurs.

Journal du Gers : Quelles sont les différentes missions de l’association ?

Annie Pavan : Le volet principal est le conseil et l’appui technique à la plantation qui s’adresse aux agriculteurs mais aussi aux particuliers, aux entreprises et aux communes.

On se déplace sur les sites où des arbres sont à mettre en place. L’équipe des techniciens conseille sur les espèces et les techniques à mettre en place pour réussir la plantation.

Le conseil s’accompagne d’appui technique qui englobe la livraison, le déroulage du paillage, le suivi des plantations et encore la fourniture des  plants dont nous garantissons l’origine génétique par la mise en production de graines récoltées localement.

Le volet formation s’est énormément développé depuis 2 ans toujours autour de l’arbre.

Ces formations sont faites par des intervenants de l’association mais aussi par d’autres personnes spécialistes de l’arbre et de la biodiversité ou de l’agroécologie.

La dernière en date était consacrée au lien entre les vieux arbres et la biodiversité.

Ces formations sont ouvertes à tous, aux agriculteurs mais aussi à tous les amoureux de la nature.

Ce sont des formations payantes ou gratuites en ligne pour le savoir commun.

Nous avons aussi tout un volet information et sensibilisation sous forme d’animations, de conférences, d’expositions, de balades thématiques…

Nous avons également un volet étude, nous participons à des programmes de recherche.

Journal du Gers : Dans quel volet vous inscrivez-vous ?

Annie Pavan : Actuellement, je m’occupe du volet animation et en particulier d’un programme mené en partenariat avec l’association Savès Climat.

C’est un programme visant les enfants du Savès. il permet de  sensibiliser les élèves des écoles maternelles et élémentaires et des collèges à l’utilité d’avoir des arbres sur le territoire.

L‘objectif est de leur montrer qu’il y a  différentes formations boisées, des arbres qui sont indispensables à la biodiversité et la viabilité de nos territoires

On fait le tour de  quelques espèces, comme le troène, le sureau, l’aubépine, le merisier, l’alisier, les chênes, les tilleuls, les frênes…et même le lierre.

Ce dernier souvent dénigré est très utile dans un jardin ou dans un champ car il nourrit les pollinisateurs à l’automne et il protège les auxiliaires  des cultures comme les coccinelles, les syrphes et les chrysopes. Asssocié à d'autre arbres et arbustes, il contribue a freiner la prolifération rapide des parasites.

Nous abordons aussi des notions comme l’effet brise -vent, l’infiltration et la purification de l’eau, les corridors, le stockage du carbone par la photosynthèse, l’érosion des sols …

Journal du Gers : Parlez-nous de Paysages in Marciac dont votre  association est l'organisatrice.

Annie Pavan : Paysages in Marciac a lieu chaque année depuis 12 ans au moment du festival de jazz. L’objectif est de toucher un public varié à travers des conférences, des ateliers, des balades, des visites de fermes…

C’est d’ailleurs de cette manifestation qu’est parti le volet formation : on faisait venir des intervenants pour parler du sol, de l’arbre et au fur et à mesure s’est créé un réseau de spécialistes qui interviennent aujourd’hui dans les formations que nous proposons.

Cette année, cela se déroulera du 29 juillet au 4 août à la ferme de Refaire à Marciac. Vous pouvez aussi participer en ligne en vous inscrivant sur le site https://paysages-in-marciac.fr/

Journal du Gers : Votre association édite-t-elle des ouvrages ?

Annie Pavan : Oui, nous avons aussi un volet édition

Chaque année, Arbre et Paysage 32 édite un livret thématique en lien avec les arbres : Des arbres et des sols, Arbres et climat, Arbre et rivière, Arbre et biodiversité, Des arbres dans nos assiettes, Arbre territoire et pollinisateurs, Trognes, BRF, agroforesterie, le livret de la haie champêtre en Gascogne… et le dernier né Vieux arbres .

Tous ces livrets sont en téléchargement gratuit sur notre site.

https://ap32.fr/livrets/

Arbre et Paysage 32 contribue également à l’édition de livres sur tous les sujets qui lui sont chers : arbres, agroforesterie, agronomie, agroécologie, …

La collection “Arbres en campagne“, chez Actes Sud, reprend  les livres auxquels Arbre et Paysage 32 a participé :  Le génie de l’arbre de Bruno Sirven, Arbres et arbustes en campagne de David Dellas… et aussi aux éd du Rouergue Plantes des haies champêtres  et Paysages du Gers de Bruno Sirven.

https://ap32.fr/livres/

Crédit photos: Arbre et Paysage 32 


Pour en savoir davantage sur Arbre et Paysage 32, pour solliciter une aide technique, participer à une formation, demander une animation, commander un livre … 

Arbre et Paysage 32

93 route de Pessan

32 000 AUCH

05 62 60 12 69

Du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 30

contact@ap32.fr

Site : Arbre et Paysage 32 | (ap32.fr)

Page facebook : (3) Arbre & Paysage 32 | Facebook

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles