Menu

Thibault Renaudin et Marie-Pierre Desbons annoncent à Termes-d’Armagnac leur candidature aux départementales

DR Marie-Pierre Desbons lequatuor des candidats 1.jpg

Philippe Martin les appuie fortement

À la salle des mousquetaires de la Tour de Termes, on n’attendait que les deux candidats, Thibault Renaudin et Marie-Pierre Desbons, accompagnés de leurs suppléants respectifs, Corine Richevaux et Cédric Berdoulet. Mais, en plus, Philippe Martin, président du Conseil départemental, est venu appuyer leur présentation à la presse, ce jeudi 29 avril. Ils sont candidats pour le canton « Adour gersoise ». Ce nouveau canton, créé comme les autres en 2014, comprend 11 communes de l’ancien canton d’Aignan, 21 communes de l’ancien canton de Riscle et 3 communes de l’ancien arrondissement de Plaisance-du-Gers.

    Marie-Pierre Desbons et Thibault Renaudin sur le parvis de la Tour de Termes

 

Apporter des réponses

Thibault Renaudin entame la présentation : l’équipe de campagne travaille depuis un mois-et-demi pour comprendre le territoire et apporter les bonnes réponses aux questions qui se posent dans un monde en mutation.

Le grand avantage de ces candidats, selon eux, est qu’ils sont mieux placés que personne pour peser sur les décisions départementales en faveur de leur canton car ils feront partie de la majorité départementale conduite par Philippe Martin, « Gers en commun ».

Marie-Pierre Desbons souligne qu’ils sont les premiers candidats à se lancer officiellement et, bien entendu, leur candidature est validée. Ils veulent « replacer le canton dans cette trajectoire de développement, de bien vivre, de protection, mais aussi d’innovation pour retrouver de l’attractivité » et utiliser pour cela « leurs liens très forts » avec le département.

   Corine Richevaux, Thibault Renaudin, Philippe Martin, Marie-Pierre Desbons et Cédric Berdoulet 

 

Mettre sur le terrain une équipe jeune

Ils feront preuve de dynamisme et de sens des responsabilités et ils seront sur le terrain. Pour être au service du territoire. L’âge de l’équipe candidats-suppléants va de 32 à 52 ans et elle est composée d’actifs qui représentent l’ensemble du territoire.

    Thibault Renaudin et Marie-Pierre Desbons lors de la présentation de leur candidature

 

Actions principales

Les candidats veulent peser sur les décisions dans les domaines :

  • de l’agriculture, en accompagnant sa mutation,

  • de la médecine, en soutenant le projet de la Communauté de communes Armagnac-Adour de recruter des médecins salariés et de créer un centre de santé,

  • de faire effort pour remédier au « désert vétérinaire », dont on parle peu, mais qui est crucial,

  • de la recréation d’activité dans les bourgs centres,

  • de la gestion de l’eau, en réunissant toutes les parties prenantes, « pour garantir l’équilibre entre la ressource en eau et les usages de tous » ; ils soutiendront « les aménagements de captage et de stockage de l’eau »,

  • du bien vivre, grandir et vieillir dans le territoire.

    Intervention de Philippe Martin

 

Une fois élus

Une fois élus, Thibault Renaudin et Marie-Pierre Desbons confronteront leurs idées au réel et ils continueront les rencontres et les comptes rendus pour une démocratie citoyenne. Pour répondre aux enjeux du territoire.

Intervention de Philippe Martin

Philippe Martin commence par rappeler que c’est à la Tour de Termes qu’il a annoncé sa candidature de député, en présence de jean Laborde et Abel Sempé : « Je ne pouvais donc pas être ailleurs ce soir ! », déclare-t-il. D’autant plus que « cette équipe est une des plus belles des 17 équipes de Gers en commun ». Elle est le symbole du profond renouvellement dont a besoin le département. Elle bénéficiera de l’appui du département et de la Région. Il souligne que les candidats et leurs suppléants maîtrisent tous les aspects du dossier du territoire.

   À l’issue de la présentation, l’équipe pose avec Philippe Martin sur le parvis de la Tour

 

Question posée par Le Journal du Gers

Ne craignez-vous pas que le déclin du Parti socialiste gêne votre élection et, si oui, avez-vous prévu de remédier à cette situation ?

Les candidats répondent que, tout en étant de gauche, ils ne sont pas membres du PS. Philippe Martin ajoute que 50 % seulement des 17 équipes de Gers en commun sont membres du PS.

Quelques mots sur les candidats

Les grands-parents de Marie-Pierre Desbons tenaient une ferme à Loussous-Débat. Son grand-père a été président de la Cave de Plaisance-du-Gers et maire de Loussous-Débat. Son père, décédé en 2001, était député maire d’Auch. Elle est conseillère municipale d’Auch et travaille au Comité départemental du tourisme. Par ailleurs elle est toujours propriétaire de 50 ha de terre qu'elle fait exploiter.

Thibault Renaudin est maire de Terme-d’Armagnac, président de l’Académie médiévale et populaire de Termes, fondateur de l’association InSite (voir l’article https://lejournaldugers.fr/article/48223-insite-lance-un-erasmus-rural-au-service-des-initiatives-rurales-locales-termes-darmagnac).

Cédric Berdoulet est maire de Barcelonne-du-Gers et Corine Richevaux est viticultrice à Viella.

N.B. - La photo du haut de page a été communiquée par Marie-Pierre Desbons.

7CDRIC~1.JPG
Les candidats et leurs suppléants posent avec "une partie" de l'équipe de campagne
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles