Menu

A Vic aussi, la vaccination passe à la vitesse supérieure

Pierre DUPOUY

Samedi matin, ambiance sereine dans la salle polyvalente de Vic-Fezensac où la vaccination a repris.

L’heure de rendez-vous est respectée, pas d’attente, tout se déroule dans le calme et la convivialité.

Les patients venus pour une première injection du vaccin Pfizer sont accueillis par les membres de la Croix Rouge puis dirigés vers les deux médecins pour la consultation pré-vaccinale, ils sont ensuite vaccinés par les infirmières et le pharmacien présent ce jour avant d'attendre une quinzaine de minutes sous la surveillance des pompiers.

Pas de musique mais quelques affiches de corridas ou de Pentecôtavic rappellent que nous sommes bien dans la cité festive par excellence même si la période a mis toute manifestation en suspens.

Comme nous l’explique Sandra Mao, infirmière au cabinet Soins infirmiers du Fezensac, ce temps de la vaccination est aussi un moment d’échange :

«  A Vic, on fait travailler tout le secteur et pas seulement Vic-Fezensac. Ce matin, nous avons sur place des infirmières d’Ordan Larroque, de Jégun et de Valence. Cet après-midi sera présent un médecin de Jégun. Bientôt vont aussi intervenir des salariés de structures médicales alors que jusque- là nous n’avions que des libéraux. Des salariés de l’hôpital pourront ainsi venir sur leurs jours de repos et renforcer les équipes d’intervenants.

Médecins, infirmières, pharmaciens, membres de la sécurité civile, de la mairie, libéraux ou salariés, nous sommes tous là pour la même cause. »

Barbara Neto, maire de Vic-Fezensac, accompagnée de membres du conseil municipal, veille au bon déroulement de la journée et en profite pour échanger quelques mots avec les futurs ou tout juste vaccinés, pour la plupart issus de Vic et alentours.

Elle nous donne quelques informations sur la suite des opérations :

« Le centre de Vic-Fezensac va donc être ouvert tous les samedis y compris les samedis 1er et 8 mai. On va vacciner 300 à 350 personnes tous les samedis.

On assiste à une montée en charge de la vaccination dans le département dont Vic prend sa part.

Jusque-là, on vaccinait les plus de 70 ans.

A partir de lundi 12 avril, tous les plus de 60 ans peuvent appeler la plate-forme pour prendre rendez-vous au 0800 72 32 32.

Il faut surtout ne pas hésiter à appeler la plate-forme qui ne connaît plus la saturation des premières semaines de fonctionnement.

Pour les personnes qui ont une pathologie particulière, ce sont les médecins qui font le relais.

En effet, les médecins vaccinent au cabinet mais ils ont aussi des créneaux réservés sur les centres de vaccination.

La porte d’entrée reste la plate forme téléphonique qui va être renforcée par  la réservation en ligne.

Aujourd’hui, nous avons 2 « lignes », c’est à-dire deux fois deux box, deux médecins et deux box de vaccination.

Avec la vaccination tous les samedis et la mobilisation de tous les professionnels de santé, nous participons à la montée en puissance de la vaccination au sein de département. »

Le docteur Zadro est avec le docteur Péré, un des deux médecins présents sur place ce samedi matin.

« On a doublé de cadence. Les infirmières sont beaucoup plus nombreuses. Pour nous médecins, comme ce sont des patients plus jeunes, cela va beaucoup plus vite.

Au tout départ, on avait des personnes plus âgées moins autonomes, c’était plus long.

Jusque-là, la plate-forme était la seule habilitée à inscrire les patients mais à partir de ce week-end, les gens pourront prendre rendez-vous sur internet.

Les médecins ont 60 créneaux réservés sur un centre de vaccination.

10 jours avant le jour de la vaccination, nous fournissons une liste de noms à la plate-forme qui appelle ces personnes et leur fixe un rendez-vous.

Nous fournissons une autre liste pour les doses excédentaires.

Il est important de préciser que des créneaux sont disponibles. A Vic, pour cette journée, nous n’avons été complets qu’il y a 2 ou 3 jours.

Il ne faut donc pas hésiter à appeler la plate-forme, l’après-midi de préférence.

On a les doses, il nous faut les patients ! »

Mado Guillery, présidente de la fédération du Gers et de Midi-Pyrénées de Générations mouvement (anciens clubs du 3ème âge) était venue de Jegun pour se faire vacciner en compagnie de son oncle.

Elle a accepté de nous dire quelques mots tandis qu’elle patientait pendant le temps réglementaire après l’injection.

« Opérée du coeur il y a 3 semaines, j’ai attendu aujourd’hui pour me faire vacciner.

En tant que présidente de la fédération Générations Mouvement, je me devais de donner l’exemple.

Avec mes administrateurs, nous faisons 2 fois par semaine du bénévolat au Mouzon à Auch pour l’accueil des patients.

Je n’ai eu aucun problème pour avoir la plate-forme.

Je trouve qu’ici, c’est très calme, tout le monde est très patient. Au Mouzon, il y a un peu plus de stress car il y a plus de monde. »

Prochaine journée de vaccination : samedi 17 avril 2021

Prenez rendez-vous au 0800 72 32 32 pour les plus de 60 ans ou en ligne sur https://www.gers.fr/rdv-vaccination pour les plus de 70 ans.

Les personnes de 50 à 59 ans qui présentent des comorbidités doivent se rapprocher de leur médecin traitant qui prendra pour eux un rendez-vous.

Tous les renseignements en cliquant ici : https://www.gers.fr/centres-de-vaccination-de-proximite

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles