Menu

Le talent caché de Dhïthy Zamo : la bande dessinée !

Capture d’écran 2021-03-03 114746.jpg

Un premier opus à découvrir dans quelques semaines...

Quand nous avions rencontré en décembre l’artiste Dhïthy Zamo, nous avions intitulé notre article « Dhïthy Zamo, peintre, écrivain, musicien et infographiste, un artiste aux multiples facettes à découvrir ou à redécouvrir ! »

https://lejournaldugers.fr/article/46195-dhithy-zamo-peintre-ecrivain-musicien-et-infographiste-un-artiste-aux-multiples-facettes-a-decouvrir-ou-a-redecouvrir

Mais il y avait une facette qu’il nous avait bien cachée et que le public va pouvoir très bientôt découvrir, celle d’auteur de bande dessinée.

Décidément, il ne cessera de nous surprendre pour le plus grand plaisir de ses futurs lecteurs !

L’artiste nous a fait l’honneur de nous offrir la primeur des planches de son œuvre déjà bien avancée.

Une fois de plus, comme pour ses tableaux, sa musique ou ses écrits, nous sommes fascinés par la qualité de son travail, son originalité et son authenticité.

En effet, sa bande dessinée, tout comme ses tableaux, c’est l’artiste dans toute sa complexité, qui est aussi sa richesse.

Elle constitue comme une synthèse de ses multiples talents et, cerise sur le gâteau, elle contient de multiples clins d’oeil aux personnages qui l’ont inspiré et à sa région !

Planche 72 chapitre 3

Ecoutons-le plutôt nous parler de son nouveau « bébé ».

Journal du Gers : Comment vous est venue l’idée de vous lancer dans la bande dessinée ?

Dhïthy Zamo : En fait, cette BD remonte à une vingtaine d’années. Je vivais en Ariège et lors des longues journées d’hiver, je m’étais lancé dans son écriture.

J’ai réalisé 120 planches que je qualifierais aujourd’hui de story board comme au cinéma, l’idée était là, le scénario était là, les dessins aussi comme un canevas préparatoire à l’oeuvre à venir.

Après le 1er confinement, j’ai rangé mon atelier et je ne cessais de tomber sur ces 120 planches qui dormaient. Je les regardais…En décembre, le froid étant là, j’avais du mal à peindre, je me suis donc attaqué à cet ouvrage.

Journal du Gers : L’histoire justement, peut-on la résumer en quelques mots ?

Dhïthy Zamo : Elle est simple et complexe à la fois comme le personnage central qui voyage dans plusieurs mondes, soit en buvant une tisane, soit en tombant dans un puits, ce qui me permet une liberté totale ! Il voyage ainsi aux quatre coins du monde y compris dans le Gers.

Il est en quête de lui-même.

En fait, on ne sait pas vraiment si on rêve ou si c’est la vie réelle...C’est peut-être un rêve éveillé, d’ailleurs sait-on si on rêve sa vie ou si on vit son rêve...et c’est un peu tout ce jeu-là que raconte la BD avec beaucoup de références littéraires, mythologiques.

Journal du Gers : Votre BD a-t-elle  un titre et une fin ?

Dhïthy Zamo : Oui, elle a  un titre que je garde secret pour l'instant et une vraie fin que je ne dévoilerai pas non plus !

Mais c’est une fin « ouverte » et il pourrait y avoir un rebondissement si un tome 2 était demandé...

Journal du Gers : Quelles transformations avez-vous apportées aux dessins d’origine ?

Dhïthy Zamo : Il y a 20 ans, je n’étais pas infographiste. Depuis 5 ou 6 ans, je maîtrise les logiciels d’image et je réalise des œuvres numériques à partir de mes tableaux.

J’ai donc scanné toutes les planches d’origine et ai réalisé de nouveaux décors à partir de mes œuvres.

J’ai gardé le personnage principal, les attitudes et toute la ligne conductrice.

Certaines vignettes sont d’origine mais la plupart sont enrichies de mes tableaux.

Comme ils sont tous classés par thématique et par lieu, je les utilise au gré des pérégrinations de mon personnage, comme les paysages de neige par exemple. Mon personnage n’est pas encore arrivé en Orient mais comme j’ai énormément peint l’Orient, mon héros va s’y rendre prochainement !

Planche 108 chapitre 4

Journal du Gers : Vous aviez 120 planches il y a 20 ans, combien en avez-vous aujourd’hui ?

Dhïthy Zamo : Au départ, ma BD avait 4 chapitres. Elle en aura 7 quand elle sera achevée et j’en suis au 5ème.

Elle comportera donc certainement 160 planches, ce qui donnera une BD de 80 pages en noir et blanc comme les BD de Manara, de Druillet….de mon enfance qui m’ont toujours inspiré.

Journal du Gers : Question piège… Le personnage principal, c’est vous ?

Dhïthy Zamo : Comme tout écrivain, j’ai mis beaucoup de moi dans mon personnage…

Mais je ne veux pas d’ambiguïte pour le lecteur : mon personnage, ce n’est pas moi ou du moins ce n’est pas moi vraiment… C’est pour cela que dans le chapitre intitulé « Alter ego », il me rencontre !

C’est un chapitre qui n’existait pas il y a 20 ans. J’aime beaucoup ce jeu de miroir...

Planche 126 chapitre 5

Journal du Gers : Quand peut-on espérer l’avoir entre les mains ?

Dhïthy Zamo : J’espère l’avoir finie fin mars.

Elle m’aura pris en tout environ quatre mois puisque j’ai démarré en décembre.

Je lui consacre entre 8 et 14 heures par jour.

Dès qu’elle est terminée, je fais faire un devis pour 1000 exemplaires et j’appelle l’éditeur avec qui j’ai déjà travaillé. C’est en effet une édition à compte d’auteur et j’ai l’intention de lancer une souscription.

Mais si des maisons d’édition sont intéressées, je suis ouvert à toute proposition !

C’est une œuvre qui me tient particulièrement à coeur car elle est comme un creuset de tout ce qui a fait que je suis celui que je suis aujourd’hui, mes influences littéraires, ma littérature, mes tableaux, mes inventions, mon imaginaire...

C’est un peu comme le film de ma vie !

C’est d’ailleurs tellement prenant et passionnant que j’espère que je n’aurai pas le BD blues quand elle sera achevée !

 

Alors avis aux éditeurs qui seraient intéressés !

Et espérons que cette fois les élus locaux sauront accorder enfin leur attention à cet artiste complet de talent et lui apporteront l’aide qu’il mérite dans cette nouvelle création avec peut-être au bout, le festival de la BD d’Eauze et celui d’Angoulême.

 

Dhïthy Zamo

Lascournères

32 190 Vic-Fezensac

06 72 47 93 38

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles