CDAV 12 : invité Olivier Véran ministre de la santé

Image2.png

 temps de lecture : 3.45 min

Ce lundi 8 février le CDAV 32 s'entretenait en visioconférence avec le ministre Olivier Véran.

"Nous avons besoin d’unité nationale, d’innovation dans les territoires, de confiance mutuelle et de ne pas faire de cette vaccination un enjeu politique au sens négatif du terme, mais un enjeu populationnel, citoyen et de santé publique. La santé publique n’a pas de parti, elle n’a qu’un intérêt, c’est de protéger les gens. J’ai pu voir que ce Conseil Départemental d’Analyse et de Vigilance repose sur des outils, des instruments qui font que cela fonctionne : de la concertation avec les citoyens, de la transparence, de l’association de l’ensemble des élus sans aucun ostracisme. C’est une cellule qui a pour seul objectif de servir la population."

Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé

résumé vidéo  temps de visionnage 3.17 min

 

Ils ont dit :

Jean-Louis Ferres colonel du service départemental d’incendie et de secours

"Nous avons engagé un dispositif de proximité avec notamment 740 injections par semaine puis 1440 . On va continuer à augmenter pour aller à 3000 injections hebdomadaires, et le nombre de jours d’ouverture des centres va aussi augmenter pour pouvoir absorber les flux. Le SDIS 32 est engagé dans chaque centre de vaccination . Nous avons une spécificité nationale, le centre de vaccination est appairé à un centre de secours et donc le dispositif est très résiliant ."

 

Philippe martin président du conseil départemental du Gers

"Les infos dont nous disposons nous permettent de réouvrir la réservation à compter de demain 9h. On va prendre les réservations autant pour une primo-injection que pour la seconde injection, pour les mois de février et de mars."

 

 

Jean René Cazeneuve député

Il reprécise l’arrivée exponentielle des doses de vaccin :  "2.6 millions en janvier, 8.2 millions en février, 17 millions en mars, 35 millions en avril et 57 millions en mai. La montée en puissance est possible . Aujourd’hui on devrait dépasser le seuil symbolique des 10.000 gersois vaccinés ( première et seconde dose confondues) . Le gouvernement a fait le choix de la transparence absolue avec les sites sur la toile : https://www.data.gouv.fr/fr/. La machine est en route et si les industriels nous fournissent les doses qui sont prévues, le Gers aura vacciné la majorité de sa population à la fin de l’été."

 

Gisèle Biémouret députée

"Les françaises et les français ont bien compris que la seule solution pour sortir de cette pandémie était le vaccin . L’organisation est en place. On attend le vaccin et il faut encore que les gersoises et les gersois aient un petit peu de patience ."

 

 

Xavier Brunetière préfet

"On a commencé à recevoir les vaccins AstraZeneca qui sont destinés aux populations de moins de 65 ans et on attend l’autorisation pour pouvoir l’utiliser à domicile, car il est plus facile d’usage que le Pfizer ou le Moderna . Pour le moment il est utilisé pour le personnel de santé (2000 dans le département) dans les 3 centres de vaccination dédiés : centre hospitalier d’Auch et de Condom et le centre de vaccination départemental à Auch. À la fin du mois on devrait avoir assez de doses AstraZeneca pour pouvoir l’utiliser par la médecine de ville."

 

Pierre Ricordeau directeur général ARS Occitanie

"Le vaccin Janssen (https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/666-janssen-ad26cov2-s-covid) du type ARN messager comme Pfizer et Moderna mais beaucoup plus simple d’utilisation car une seule dose nécessaire, arrive. L’autorisation de mise sur le marché est attendue pour le mois de mars et l’arrivée en avril avec un grand nombre de doses . La stratégie se construit aussi avec ses nouveaux vaccins qui arrivent petit à petit."

 

Pour en savoir plus sur les vaccins

Selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la Santé (26 janvier), 173 vaccins seraient au stade d'évaluation préclinique et 63 candidats-vaccins seraient en phase d’essais cliniques sur l'Homme. Pour rappel, le seuil d'efficacité minimal fixé par l'OMS est de 50 %.

les différents vaccins 

  https://www.santemagazine.fr/traitement/medicaments/vaccins/vaccins-contre-le-coronavirus-quelles-differences-pour-qui-quand-873097

 

 

P1130062 (2).JPG
P1130040 (2).JPG
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles