Menu

Cérémonie dans les jardins de l'hôtel de ville

Condom 14 07 IMG_8802.jpg

Un 14 juillet très spécial, sans bal populaire ni feu d’artifice, qui fera certainement date !

Jean-François Rousse pour sa première Fête Nationale à la tête de Condom, après avoir évoqué la signification du 14 juillet et la naissance de la République, a choisi d'exprimer sa reconnaissance envers tous ceux qui ont œuvré de près ou de loin pendant cette période délicate dû à la pandémie qui perdure encore.

Notre ville et son territoire ont fait preuve de générosité, de solidarité et d’inventivité, un gage de réussite pour l’avenir.... Nous leur devons à tous un vibrant hommage.

Pour Gisèle Biémouret, députée de la circonscription, cette célébration revêt un contexte singulier. Comme le maire, elle tient à avoir une pensée pour toutes les familles qui ont été éprouvées par un deuil.

Durant ce confinement, la République a veillé sur nous tous, ce sont eux, les soignants, du plus imminent virologue à l’infirmière à domicile, les pompiers, les gendarmes qui garantissent notre sécurité quotidienne.

Commémorer le 14 juillet, c’est célébrer des vertus et notamment  celle du courage, le courage d’hommes et de femmes prêts à se battre contre toutes les formes d’injustice.

En conclusion, elle cite le discours de Jean-Jaurès devant la jeunesse [1]. "Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire ; c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques". Ne pas subir la loi du mensonge, voilà ce que doit guider chacun d’entre nous... La démocratie est un bien précieux qu’il nous faut défendre en permanence.

La jeunesse, c'est à Hélène Delpech, 3e adjoint, en charge des affaires sociales, solidarité et éducation, qu'est revenu l'honneur de la célébrer.

Malgré une deuxième partie d’année scolaire 2020 très compliquée en raison du Coronavirus, des élèves se sont distingués par leurs résultats. Ainsi, Inès Zadro, Bac STMG (sciences et technologies du management et de la gestion), Clara Dubouch, Bac ES (économique et social), et Marie Gaillard, Bac S (scientifique), ont toutes obtenu une mention Très bien à leur Baccalauréat.

Les diplômés de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat du Gers, malheureusement absents lors de cette réception, ne doivent pas être oubliés. Il s'agit de Sandra Myny, Cap de vente, apprentie à la boulangerie La Panetière, à Condom, Clara Lalanne, CAP de coiffure, apprentie chez Christop’Hair, à la Bouquerie, et de Grégoire De Vaugiraud, CAP électricité, apprenti à la Maison Ligardes, à Lectoure.

Les officiels, comme le public qui assistait, à l'abri du préau, à ce 14 Juillet très spécial, ont félicité les lauréats. Hélène Delpech a, en outre, remercié les professeurs du lycée Bossuet et aussi les artisans condomois et lectourois qui ont accompagné et formé ces jeunes diplômés tout au long de leur cursus scolaire et d’apprentissage.

[1] Le discours à la jeunesse, Albi, 1903

Photos Marc Le Saux

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles