L’intersyndicale santé manifestera le 14 Juillet

Image1.png

Jeudi 9 juillet a eu lieu dans les locaux de l’UD CGT 32 à Auch une conférence de presse pour annoncer une journée de mobilisation nationale qui se déroulera le mardi 14 juillet et évoquer le contexte dans lequel intervient cette journée d’action et de mobilisation. Étaient présents à cette conférence, Jean Lantaron représentant de SUD Santé Sociaux, Claude Chouteau et Christian Navarre respectivement président et représentant du comité gersois pour le développement et la défense du service public de santé, ainsi que Christophe Bukovec secrétaire départemental CGT santé et action sociale et Éveline Dupouy secrétaire départementale santé FO.

manifestation le 14 juillet 

Cette manifestation à l’initiative de la CGT, FO, SUD Santé Sociaux et du comité gersois pour le développement et la défense du service public de santé va partir en cortège de la Patte d’Oie à 10h30 vers la place de la Libération où la foule sera dispersée. Il s’agit de la 4eme journée de mobilisation post confinement qu’organise l’intersyndicale, les pompiers et ambulanciers seront associés à cet évènement. Les organisateurs attendent aussi et surtout un soutien fort de la population gersoise car selon Éveline Dupouy « le personnel soignant a toujours besoin d’un fort soutien ».

Pourquoi manifester ? Que revendiquent-ils ?

L’intersyndicale a décidé d’organiser cette manifestation pour protester, à la suite des annonces de propositions de l’état envers le personnel soignant car ils jugent les mesures annoncées clairement insuffisantes faces aux attentes fortes et légitimes des personnels hospitaliers sociaux et médico-sociaux.De ce fait l’intersyndicale réclame des avancées fortes au niveau infrastructures, personnel et salaire. En effet il est demandé entre autres à l’exécutif :

-La construction d’un nouvel hôpital à Auch car l’hôpital actuel datant des années 70 est considéré comme obsolète par les différents syndicats présents, tant au niveau de la vétusté des locaux, que dans l’organisation interne dite par « pôles ».

-La création de 7500 postes de soignants pour permettre au personnel de travailler dans de meilleures conditions et éviter d’être contraint de fermer des lits de soins, par manque de personnel.

-L’augmentation de 300 euros net pour le personnel soignant au lieu des 180 euros net proposés par l’État.

D’autres revendications vont être défendues telles que le passage des soignants en catégorie B, la revalorisation du point d’indice du personnel soignant qui est figé depuis 2010, ou encore la création d’un observatoire départemental de la santé dans le Gers. Selon les organisateurs cette manifestation du fait de son contexte si particulier en période de Covid-19 pourrait être une « opportunité historique » de se faire écouter. Les syndicats ont souligné certains efforts dans les négociations du gouvernement et ils s’accordent à dire que c’est malheureux qu’il ait fallu la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 pour se rendre compte que le secteur du soin était en difficulté.

Christophe Bukovec secrétaire départemental CGT santé et action sociale s'exprime au nom de l'intersyndicale:

Article rédigé par Nathan Ferreras /photos & vidéo Jean-Pierre Espiau

P1050549.jpg
Christophe Bukovec secrétaire départemental CGT santé et action sociale
P1050494.jpg
Éveline Dupouy secrétaire départementale santé FO
P1050488.jpg
Claude Chouteau président du comité gersois pour le développement et la défense du service public de santé
P1050510.jpg
Jean Lantaron représentant de SUD Santé Sociaux
P1050518.jpg
Christian Navarre du comité gersois pour le développement et la défense du service public de santé
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles