Menu

Qui est Jean Castex, le Gersois nommé Premier ministre

V_VoLUmH_400x400.jpg

Il succède à Édouard Philippe qui a présenté la démission de son gouvernement au président de la République.

Membre du parti Les Républicains (LR) pendant de nombreuses années, Jean Castex vient tout juste de démissionner de ce parti, aujourd'hui même. Il est né le 25 juin 1965, à Vic-Fezensac. C'est un haut fonctionnaire et maire de Prades dans les Pyrénées Orientales. Il a été nommé par Emmanuel Macron Premier ministre, ce vendredi 3 juillet 2020.

Il a été secrétaire général adjoint de la présidence de la République entre 2011 et 2012, conseiller régional du Languedoc-Roussillon de 2010 à 2015 et conseiller départemental des Pyrénées-Orientales depuis 2015.

En 2020, il est chargé de coordonner la sortie progressive du confinement dans le cadre de la pandémie de Covid-19.

Petit fils du sénateur du Gers, Marc Castex

Jean Castex est le petit-fils de Marc Castex, sénateur du Gers et maire de Vic-Fezensac. Son père, Claude Castex, est instituteur. Jean Castex est marié à Sandra Ribelaygue et père de quatre filles.

Il obtient une licence d'histoire à l'université de Toulouse. Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris en 1986, il est ensuite admis à l'École nationale d'administration (ENA, promotion Victor-Hugo).

À sa sortie de l'ENA en 1991, il choisit d'être auditeur à la Cour des comptes. il devient ensuite conseiller-maître en 2008.

Il est nommé Directeur des Affaires sanitaires et sociales dans le Var, en 1996, puis il a occupé les postes de Secrétaire Général de la Préfecture de Vaucluse (1999-2001) puis Président de la Chambre régionale des comptes d'Alsace (2001-2005).

Un habitué des cabinets ministériels, devenu maire de Prades

De 2005 à 2006, il est le directeur de l’Hospitalisation et de l’organisation des soins au Ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale. Puis de 2006 à 2008, il est directeur de cabinet de Xavier Bertrand au ministère de la Santé, puis au ministère du Travail.

En Mars 2008, il est élu maire UMP de Prades. Puis de 2010 à 2015, il sera Conseiller régional de Languedoc-Roussillon (Liste UMP-NC).

Parallèlement, le 28 février 2011, il est nommé secrétaire général adjoint de l'Élysée, fonction qu'il occupe jusqu'à la fin du mandat du président Sarkozy, le 15 mai 2012. 

En Mars 2014, il est réélu maire de Prades dès le premier tour avec 70,2 % des suffrages. Puis en Mars 2015, il est élu conseiller départemental des Pyrénées Orientales.

En septembre 2017, il est nommé délégué interministériel aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024 à Paris. Le 24 janvier 2018, il est en outre nommé délégué interministériel aux grands événements sportifs. Depuis le 20 avril 2019, il est président de l'Agence nationale du sport, créée par un arrêté paru le jour même.

En 2020, il est réélu maire dès le premier tour, obtenant 76 % des voix.

Il a été largement réélu maire de Prades aux dernières élections municipales de 2020. Tout récemment, il a fait les meilleures impressions au Président de la République, lors de la coordination des stratégies du gouvernement pour sortir du confinement suite à la pandémie de Covid-19.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles