Menu

Covid-19 : retour presque à une vie normale

P1660439.JPG

C'est sur la bonne voie pour les écoles, hôpitaux et EHPAD, mais sûrement pas sur les routes gersoises.

C’est en présence de Jean-Michel Blay, délégué départemental de l’ARS (Agence Régionale de Santé), et de Mathieu Blugeon, directeur académique des services de l'Éducation nationale (DASEN), que ce vendredi 20 juin, en matinée, la préfète du Gers, Catherine Séguin, tenait une conférence de presse portant sur cinq thèmes d’actualité, la situation sanitaire, les EHPAD, la rentrée scolaire du 22 juin, la sécurité routière et les rassemblements, notamment ceux concernant la fête de la musique.

S’appuyant sur le décret du 14 juin, Catherine Séguin estime « qu’il y a une accélération du déconfinement pour retrouver un peu ce quelque chose qui ressemble à la vie normale » même « si on observe une résurgence du virus dans certains pays, preuve qu’il est toujours là ».

Lors de son intervention, Jean-Michel Blay aborda les points clés portant sur l’évolution du Covid-19 dans le département où ont été enregistrés 269 cas positifs, 39 décès y compris ceux des 14 EHPAD où aucun cas de Covid-19 n’a été détecté depuis la mise en place des tests  Quant à ces derniers, leur rythme décélère passant de 200 à même pas une centaine à ce jour avec 4 tests positifs enregistrés. « Aujourd’hui, notre attention se porte le plus l’apparition des clusters et notamment auprès des EHPAD qui s’ouvrent progressivement », souligne Jean-Michel Blay.

Du côté de l’Éducation nationale, Mathieu Blugeon précise « que nous sommes ouverts et qu’il y a obligation de présence des élèves de la maternelle au collège dont la grande majorité reviendra ». Pour les collèges de Riscle et d’Éauze il y aura pour l’instant une rotation des élèves, les internats seront aussi ouverts, sauf celui de Lectoure en raison d’une salmonellose. D’autre part, le DASEN fait remarquer que l’apprentissage bénéficie d’un plan de relance de l’État afin que les entreprises proposent des embauches d’apprentis, elles percevront des primes de 5 000 € à 8 000 € suivant la hauteur du diplôme.

Avant de dévoiler les chiffres de l’accidentologie routière, Catherine Séguin annonce haut et fort la mise en place de la Loi d’Orientation des Mobilités, LOM, qui permettra à la police et la gendarmerie d’agir directement pour placer un véhicule en fourrière suite au dépistage d’une conduite sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiants (Voir le communiqué de la préfecture). Au 15 juin, ont été enregistrés 39 accidents corporels contre 66 en 2019, 68 blessés contre 82 et 3 personnes décédées contre 10.

Quant à la fête de la musique qui aura lieu le dimanche 21 juin, les contraintes sanitaires feront que cet évènement ne sera pas comme les années précédentes ; notamment les concerts spontanés ne sont pas autorisés.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles