Menu

"La liberté va redevenir la règle, l’interdiction l’exception"

terrace-chairs-tables-bar.jpg

Mais attention, il ne faut pas courir le risque de la désinvolture !

Par ses mots, dans son intervention du jeudi 28 mai, Édouard Philippe, le Premier ministre a annoncé ... la bonne nouvelle. La liberté retrouvée avec une prudence qui s'impose.

Les règles mises en place lors du déconfinement, le lundi 11 mai, s'assouplissent nettement puisque les cafetiers et les restaurateurs pourront ouvrir dans tous les départements à partir du 2 juin.

Une seule restriction : uniquement en terrasses pour les régions encore classées en orange : Île-de-France, Mayotte et Guyane.

Car en effet, la carte de France n'est pas encore totalement verte, trois régions restent donc sous contrôle

 

Une nouvelle ère de liberté, retrouvée mais surveillée, va débuter ce mardi 2 juin, "Nous sommes tous collectivement […] des acteurs de la lutte contre l’épidémie. Il ne s’agit pas d’avoir peur et d’avoir peur des autres mais d’être méticuleux et prudents pour se protéger et protéger les autres".

Les autres changements :

La règle des 100 km abolie ; il faudra attendre encore un peu pour partir à l’étranger. On reste en France !

Les cafés et restaurants, des conditions à respecter lors de l'ouverture : 10 convives par table ; un espace minimum d’1 mètre entre chaque table. Des consommations uniquement assises : finies, pour l'instant, le pauses au bar, elles ne seront pas autorisées.

Redémarrage de la saison touristique avec les campings et autres villages vacances qui vont pouvoir de nouveau accueillir leurs clients à partir de mardi.

Dans l'éducation, les collèges, jusqu’ici uniquement ouverts aux classes de sixième et de cinquième, devront accueillir tous les niveaux ; Les établissements y sont tenus de rouvrir, et d’accueillir "progressivement" les élèves. 

Depuis l’annulation de toutes les autres épreuves du bac, annoncée en avril, le sort de l'oral de français était suspendu. Décision prise, ce jeudi, il est annulé et remplacé par des notes de contrôle continu de français.

Pour les écoles, en l’absence de modification du protocole sanitaire, quinze élèves maximum par classe, l’élargissement de l’accueil devrait passer par des activités périscolaires "sport, santé, culture, civisme".

Autre libération très attendue : la réouverture de tous les musées et monuments dès le 2 juin, ainsi que celle des salles de spectacle à la même date.

Pour les salles de cinéma, il faudra attendre le 22 juin.

Le port du masque sera obligatoire et la gestion de l’espace devra se conformer au protocole sanitaire.

"Notre grand adversaire, ce sont les très grands rassemblements", a déclaré Edouard Philippe : la jauge maximale de 5.000 personnes pour les rassemblements en plein air reste en vigueur, mais "pourra le cas échéant être revue à la baisse par les préfets".

"Les résultats sont bons sur le plan sanitaire même si nous ne pouvons pas courir le risque de la désinvolture", a précisé Édouard Philippe.

Il demande donc à chaque Français de garder "le bon sens, de comprendre les règles, de les respecter et de les appliquer".

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles