Le Tour cycliste du Madiranais fructifie d’une manière bucolique

20200211194437tB5c.jpg

La compétition cycliste est un spectacle …  Qui succédera à Romain Bazalgette (VC Castelmeyran 82) …

En effet, le Tour cycliste du Madiranais fructifie d’une forme idyllique.

Harmonisé depuis 1981, le Tour cycliste du Madiranais avance divinement bien dans l’âge et la concrétion du temps ne parvient pas à placer des ondulations éloquentes….

La raison de cette immutabilité : son périple en être apte l’indice fondamental tellement les contre-attaques sont indénombrables et drastiques, adviennent indigestibles pour quelques cyclistes.

L’adepte vous témoignera que la plénitude se brosse sur le béant morceau, cependant au cours des tours, l’activité dépose des traces pour se réduire à un choix intransigeant dans le final.

Ainsi, au hit-parade, les techniciens du sprint ne sont pas cohorte, l’épreuve favorisant les « grimpeurs » dont parmi les plus notoires ont distillé leur patronyme sur le livre des palmarès, à débuter par Romain Bazalgette en 2019, Philippe Roux en 2018, Sacha Rigal en 2017, Nicolas Glacial en 2016 …

Le Cyclo-club du Madiranais sera bien encore « à la commande » avec Jean Galiay, Pascal Caumont, Éric Dubos, Lionel Lemaire, Alexandre Morandin, Henri Lacoste, Martine Chiquet, Laurent Carrère, bien entendu Jean Tortigue comme « maestro » et au microphone l’onomatopée du « ténor » Bernard Morlàas.

Tous les amateurs de vélo sont encouragés à venir en nombre afin de savoir qui succédera à Romain Bazalgette, vainqueur de l’édition 2019, en cette année 2020. le Tour cycliste du Madiranais fera incursion dans le département du Gers, notamment par la traversée des communes de Saint Mont, bas de Maumusson Laguian, Riscle, bas de Cannet lors de la deuxième étape, le dimanche 5 avril . Les communes de Préchac-Adour et Jû-Belloc seront traversées par les coureurs lors de la première étape, le 4 avril.

20200211194437HqEb.jpg
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles