Menu

Dégradations, détériorations

Mairie_de_Miélan_(Gers,_France).JPG

Miélan a connu une nuit agitée.

Dans la nuit de samedi à dimanche, de nombreuses dégradations ont eu lieu dans Miélan.

Route de Trie, des éléments de signalisation (deux poteaux, un panneau) ont été arrachés et jetés sur un talus, le portail d’une propriété privée a été détérioré, puis la clôture de l’enclos où se trouvaient des chevaux a été en partie arrachée, la boite aux lettres d’un ancien candidat aux élections municipales a été jetée à terre.

Plus loin, Place du 19 mars, un tuyau de descente pluviale de l’abri public a été arraché. Autre lieu, Place du Padouen et derrière la mairie, ce sont des jardinières qui ont été dégradées. Des végétaux arrachés ont été lancés sur la vitrine d’une conseillère municipale.

Sur le parvis de l’église, des plantes ont disparu. Est-ce un vol ? Une guirlande lumineuse de Noël a été détruite partiellement.

Jean-Loup Arenou, maire de Miélan, écœuré de tels agissements, en première analyse, constate que des jeunes ou moins jeunes, locaux ou non, se sont encore une fois rendus coupables de dégradations volontaires d'équipements publics miélanais perpétrées le soir pour nuire à la municipalité (Et cette fois atteindre plus ou moins directement deux élus) accessoirement à l'occasion d'un repas d'après match. Les deux atteintes majeures, contre le fleurissement, se situent aux abords du stade de rugby (Curieusement devant les propriétés de deux élus). Il souligne qu’il s’agit d’actes commis par des lâches qui profitent de la nuit et de lieux isolés : route de Trie et place du 19 mars.

En effet, dans la soirée de samedi, le Club-House de l’Olympique Miélanais accueillait un repas d’après match.

La gendarmerie a été alertée par des particuliers. Le maire a fait un point avec les gendarmes. Une plainte sera déposée pour dégradations et vol.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles