Menu

29ème Festival d'astronomie

1foule.JPG

Deuxième étape

Ce samedi c'était la place au XIème marathon des sciences qui a renouvelé les excellences précédentes. Le thème cette fois était VÉRITE(S). Avec un S entre parenthèses comme le dit si bien le président Bruno Monflier « y en a t-il une ou plusieurs ? » En effet, aucune vérité n'est unique, mais diverse à l'entendement de chacun, multiforme et changeante. Les questions posées par les scientifiques lors de ces douze conférences portaient sur toutes les questions qui envahissent aujourd'hui les pensées qui veulent être à la bonne place. Le principe de ce marathon de Midi à Minuit est de transmettre le maximum d'informations et de connaissances en douze conférences d'une heure ou presque.

Le programme très varié démarrait bien sûr à midi plein

12 h : « La vérité est-elle politique ou philosophique » par Catherine Larrere, philosophe, professeure émérite à l'université de Paris Sorbonne.

13 h « Transformations de la vérité mathématique » par Gilles Dowek, chercheur à l'INRIA et professeur à l'ENS de Saclay.

14 h « Les modèles sont-ils des images de la réalité ? » par Jean-Philippe Uzan directeur de recherche au CNRS.

15 h « Existe-t-il des vérités scientifiques ? » par Étienne Klein, directeur de recherches au CEA et docteur en philosophie des sciences.

16 h « Pas de vérité définitive en paléontologie » par Philippe Guillet, docteur en sciences de la terre, directeur du muséum de Nantes.

17 h « La vérité en biologie : l'évolution et ses preuves » par Claudine Cohen, philosophe, directeur d'études à l'école des hautes études en sciences sociales.

18 h « Tous biaisés » par Thomas Durand, directeur scientifique de l'association pour la science et la transmission de l'esprit critique.

19 h « Vérité, Objectivité, neutralité en histoire : une gageure » par Ludivine Bantigny, historienne, maîtresse de conférences à l'université de Rouen.

20 h « Du vrai roman au roman vrai » par thiphaine Samoyault, professeure de littérature comparée à l’université de Paris Sorbonne.

21 h « Combien existe-t-il de questions réponses ? » par Paul Jorion, professeur associé à l'université catholique de Lille.

22 h « La justice recherche-t-elle la vérité » par Ugo Bellagamba, maître de conférence à l'université de la Côte d'azur.

23 h « L'alterscience : des marges de la science aux radicalités anti-sciences » par Alexandre Moatti, ingénieur en chef des Mines

À minuit plein les travaux avaient cessé.

Les conférences de Fleurance

À 15 h, celle d’Étienne Klein a été suivie avec beaucoup d'assiduité. Comme chacun des intervenants, il a bien sûr rappelé la frontière entre la vérité d'aujourd'hui et celle de demain, cité les « vériphobes » ceux qui ne croient pas aux vérités, précisé que certains théorèmes avaient leur valeur en leur temps, mais en emportaient d'autres plus tard. Rien n'est définitif mais la vérité existe bien à ce moment là.

Comme toujours, entre chaque conférence il y a une pause (quand même ! ) et chacun se retrouve pour se désaltérer ou se rassasier, sinon pour partager. Pour d'autres, c'est le moment des dédicaces ou pour trouver un livre rare que l'on ne trouve qu'ici !

1 klein aristote 2.jpg
Étienne Klein cite Aristote
1buvette.JPG
Il faut reprendre des forces et tout est là heureusement
DSCN7096.JPG
Sinon on déniche LE livre qu'on ne trouvera qu'ici et avec un peu de chance une dédicace...
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles