Menu

Solidarité : club taurin vicois et amicale des clubs taurins du Gers, un geste pour Alain Bonijol

20190719143242

Alors qu'il préparait ses chevaux dans le parc de Laas, une ferme nouvellement acquise, le cheptel d'Alain Bonijol était frappé d'une maladie, une anémie infectieuse.

Intervention des services vétérinaires, huit bêtes sont abattues (des chevaux de qualité qui brillaient dans les arènes), tout le reste du troupeau est mis en quarantaine.

Alain Bonijol ne pourra pas sortir sa quadra pendant la temporada, c'est pour lui une saison blanche.

Alain et Aurélia sont des personnes de caractère fort, ils ont pu avec leur vaillance et leur courage accepter cette catastrophe qui tombait sur leurs chevaux.

Le 9 juillet, ils recevaient les résultats des derniers prélèvements: plus aucune trace d'anémie infectieuse.

Alain pense qu'un chemin d'embellie vient de s'ouvrir pour assurer les contrats qu'il a signés.

Hélas, les structures supérieures reprennent les résultats des services vétérinaires du Gers et rajoutent un prolongement de quarantaine jusqu'à la date du 3 août 2019.

Un moment fort de bonheur pour les propriétaires de Laas dans cette période difficile: deux poulains ont vu le jour dans leur écurie.

Alain Bonijol ne pourra pas repartir le 3 août car un contrat le lie à son remplaçant, l'entreprise espagnole de Garcia.

Le club taurin vicois et l'amicale des clubs taurins gersois ont reçu, dans leur maison de la tauromachie, Alain et Aurélia pour leur accorder un moment de sympathie, mais aussi une aide pour relancer l'entreprise Bonijol.

C'est un geste qu'ont approuvé tous les aficionados car ils savent ce qu'Alain a apporté au tertio de pique dans les arènes, ils connaissent la qualité de ses chevaux dressés pour permettre au cavalier d'évoluer avec la pique; le tertio de pique était devenu avec Alain un spectacle à lui seul.

Pierre Dupouy

Illustration Étienne Barbazan

 

 

IMG_6880 2.jpg
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles