Menu

Un d’Artagnan d’honneur pour Valérie Gauvin

fcm valerie new.jpg

l'Egérie du FCM

Un d’Artagnan d’honneur pour Valérie Gauvin

Après nous avoir fait rêver avec les Bleues et donner du plaisir jusqu’en 1/4 de finale de la coupe du monde, Valérie Gauvin revient dimanche, avec son sourire, fêter ce parcours de rêve à Mirande où elle a grandi.

Fidèle à son club comme lors des 30 ans du FCM (photo), Valérie avait accepté l’invitation de la Mairie et des ses amis du foot de leur rendre visite à la fin de la compétition, juste avant un repos mérité et la reprise du championnat de France avec son club de Montpellier.

 Rendez vous à la fête du Lac !

Ce sera chose faite ce dimanche après midi, vers 17 h 30, à l’occasion de la fête du Lac organisée par les associations sportives mirandaises ouverte à  tous. Monsieur le maire lui remettra un d’Artagnan d’honneur de la ville entouré de ses amis du club de football, le FCM, tout particulièrement de l’équipe féminine qu’elle soutient et marraine. Sans oublier ses amis du tennis et du judo qu’elle a également exercés pendant plusieurs années et de ses anciens instituteurs de l’école Notre-Dame où elle passait ses récréations à jouer au football.

Très tôt, Valérie a démontré une forte motivation pour la compétition de haut niveau et une grande détermination à progresser et se former. Sur le terrain, elle jouait aussi bien attaquante que défenseur ou que gardienne. Le rugby gersois l’aurait bien recrutée si sa passion avait été celle du ballon ovale plutôt que rond.  Après le match contre les américaines, Henry Broncan commentait sur Instagram qu’elle serait un bon 10 à  l’EAB XV !. Le tennis club qu'elle a aussi fréquenté, aurait bien aimé conserver cet atout mais sagement Valérie n'a pas souhaité courir 50 lièvres à la fois.

Tout pour le foot

C’est au centre de formation du TFC à Toulouse, dès l’âge de 13 ans, qu’elle concrétisera son projet. C’est pour se rapprocher de Toulouse et des entraînements qu’avec sa maman, Marie Doris, et sa sœur Emma, elles déménageront à Auch.

Nul doute que dimanche, les garçons et les filles qui rêvent de compétitions, ainsi que ses anciens éducateurs, seront nombreux et  très heureux de la rencontrer et d’échanger avec elle. Mirande a été célèbre pour ses filles du basket au temps du BAC.  Valérie ouvre une nouvelle page de l’histoire mirandaise et gersoise pour les sportives de haut niveau.

Merci les bleues et merci Valérie de nous avoir fait rêver et rendu fiers de vous. À dimanche !

Hugo Abadie

 

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles