Menu

Un deuil cruel nous prive de Céline.

décès.jpg

Céline a été victime d’une cruelle maladie.

Elle avait 43 ans, habitait Valence-sur-Baïse, avait eu trois enfants de son union avec Monsieur Jounahi : Sofiane, Adam, Sarah qui étaient tout pour elle, sa fierté, son rayon de soleil. Elle leur portait un amour inconditionnel.

Elle était née à Condom en 1975, mais c’est à Valence-sur-Baïse qu’elle passa toute sa vie. Scolarisée à l’école primaire, elle fit ses études et obtint un DEUG d’Espagnol à la faculté de Toulouse. Un temps professeur d’espagnol, elle se dirigea vers des fonctions administratives.

Secrétaire de mairie à l’occasion de remplacements de congés de maternité à Valence-sur-Baïse, elle avait pris ensuite le secrétariat des mairies de Sainte-Radegonde et Réjaumont, du Syndicat des Eaux Osse/Gélis/Auzoue. Elle y était très appréciée.

C’est une foule d’amis qui entourait sa famille pour l’accompagner à sa dernière demeure dans le cimetière du village auquel elle était très attachée.

Céline, depuis toujours, était très enjouée, à l’écoute de sa famille et d’autrui. Battante, imprégnée de ses origines, elle a gardé le plaisir d’être entourée et le recherchait. Avec son mari, ses enfants, et toute sa famille elle a eu une vie heureuse, hélas anéantie par la maladie.

Elle aura eu, dans son épreuve, le réconfort de l’accompagnement inconditionnel jusqu’à son dernier souffle de son époux et de sa maman.

Que tous ceux que ce deuil cruel afflige, trouvent dans notre témoignage l’estime en lequel nous tenions la chère disparue.

Claude Laffargue

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles