Menu
Fleurons de Lomagne

Retour de l'enfant prodigue: Jean-Paul Chambas expose à Flaran.

2R6A7814 a.jpg

Né à Vic-Fezensac, collège de Vic et lycée des garçons d’Auch ensemble,  là s'arrête la ressemblance avec Jean-Paul. J’ai assisté comme d'autres au travail de Jean-Paul quand il élaborait les décors du fameux bal annuel du lycée. Ah que de souvenirs, hélas c’était avant 1968. Après des études en histoire de l'art et en archéologie, il était normal, passionné de l’abbaye de Flaran qu’il est, que l’on retrouve pour un été une quarantaine de ces peintures. Son rêve d'enfant se concrétise grâce à la volonté du Président du conseil départemental Philippe Martin, pour qui éducation et culture sont étroitement liées dans l'avenir de notre société . Michel Hue Directeur de l’abbaye, en retraçant rapidement la genèse de cette exposition, remerciait Jean-Paul Chambas pour avoir relevé ce challenge, lui l’enfant du pays, d’exposer dans ce lieu mythique de notre histoire.

 

Philippe Martin Président du Conseil Départemental :

Dans une période où la peur de l'autre conduit des Nations d'Europe à rabougrir leurs idées et à se refermer sur elles-mêmes, je suis fier que notre collectivité s'investisse dans les deux domaines qui comptent le plus à mes yeux, l'éducation et la culture.« Dans ton combat entre toi et le monde, seconde le monde » disait Kafka. Puissent les œuvres de Jean-Paul Chambas, que je remercie chaleureusement d'investir notre joyau cistercien, servir la belle cause de l'humanisme et de l'universalité des esprits.

Michel Hue Directeur de l’abbaye :

Éternel touche à tout, dans une quête esthétique fébrile autant que passionnée («impatiente», modère-t-il), comme dans l'appropriation spontanée de différents supports, depuis les peintures monumentales des stations de métro jusqu'aux décors de théâtre, il imprime à son œuvre un style lyrique et baroque, reconnaissable entre tous. La passion qu'il revendique à travers son travail de peintre, s'exprime aussi dans l'admiration des anciens (Lautrec, Arroyo, Bacon...) , l'amitié ou l'attachement aux trajectoires humaines croisées dans un panthéon personnel, la primauté du sujet... et l'angoisse chevillée au corps et à l'âme qui sied à tout créateur !

Jean-Paul Chambas :

C'est ça qui est chiant avec les peintres,  il y a cette espèce de dichotomie permanente qui fait que quand on ne peint pas on est mal, et quand on peint c'est difficile, alors on hésite, mais je m’y mets quand même, mais je m’y mets par cycles, c'est-à-dire je fais des grands dessins... quand je ne sais plus peindre, je fais des dessins et quand je suis allé au bout de ce que je voulais en dessin, je repasse à la peinture avec j'espère une force supplémentaire.

Poursuivant la mission de service public engagée depuis l'origine de son installation sur ce site, en 2000, la Conservation départementale du patrimoine et des musées/Abbaye de Flaran consacre, chaque année, un temps de sa programmation à l'accueil d'artistes contemporains, célèbres ou plus modestes, issus ou non de notre terroir.

Rendez-vous à Flaran, une exposition à voir et même revoir.

A lire, paru dans Paris Match : rencontre Chambas-Morrison 

photos Marc Lesaux & JP Espiau

P1600362.jpg
2R6A7675.jpg
"Toujours la même chaise " (2012)
P1600412.jpg
autoportrait
db.jpg
morrison.jpg
Jim Morrison le chanteur des Doors.
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles