Menu

Provocation et mépris

cp.jpg

La Confédération Paysanne réagit à l'invitation du député Jean-René Cazeneuve

Communiqué de la Confédération Paysanne suite à l’invitation de Monsieur Cazeneuve au débat la République En Marche Auch, le 17 mai 2019

À l’invitation de M. Cazeneuve à participer à un meeting sur le thème agriculture et écologie, la Confédération paysanne du Gers dénonce la course à une « VERT-ginité ».

En présence de M. Decercle ex-président du syndicat national des jeunes agriculteurs (poussins de la FNSEA) et d’un député écologique rallié à la République en Marche, ce débat est une provocation pour tous les éleveurs exclus des zones défavorisées par un arbitrage purement politique, pour tous les agriculteurs bio ayant perdu les aides au maintien.

L’agriculture gersoise est la dernière des préoccupations du syndicat majoritaire fervent défenseur de l’agrochimie et de l’attribution des aides PAC sur le premier pilier, c’est-à-dire à la surface, au détriment des systèmes vertueux pour l’environnement et pour le maintien de plus de paysans.

Quel mépris pour les citoyens gersois que de penser qu’ils aient encore confiance dans les paroles de ces candidats carriéristes près à renier leurs engagements !

Comme le dit le vieil adage, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.

Sylvie Colas et Luc Lahaye, co-porte-parole de la Confédération paysanne du Gers.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles