Menu

Le Combattant du Gers

PRESIDENTS BARET ET TOSQUE bb.jpg

Un puissant trait d'union

Samedi 9 mars, la fédération « Le Combattant du Gers », la plus ancienne association d’anciens combattants du département, tenait son assemblée générale annuelle à Marsan.

Cette réunion aurait pu être qualifiée d’extraordinaire par le fait que celle-ci, outre l’ordre du jour habituel, validait une passation de témoin entre générations.

En effet le président Denis Baret qui depuis 1995 veillait à l’essor de cette association crée en 1923 par Louis Baque, avait décidé de transmettre sa fonction. Durant les vingt quatre années de son mandat il a su faire évoluer la FCG et lui donner la reconnaissance qu’elle a au niveau départemental, comme en témoigne la présence d' Olivier Dupont, directeur départemental de l’ONAC-VG.

Il a également assumé des fonctions au niveau national dans les instances du monde combattant, pour défendre la mémoire et les droits de ceux qui ont servi la France dans les conflits où ils ont été engagés.  Il reste président de la Confédération nationale des anciens combattants (CNAC).

Depuis quelques années, il a eu l’intelligence d’ouvrir la fédération aux anciens combattants qualifiés « d’OPEX », et progressivement de les impliquer dans la vie de l’association. Ainsi au fil des ans depuis 1923 la FCG fondée par les anciens poilus a su intégrer les différentes générations du feu, du Rif aux conflits récents en passant par 39/45, l’Indochine et l’Algérie. Ce qui peut se traduire par la formule « des Poilus aux OPEX » tous frères d’armes.   

Les rapports moraux et financiers approuvés, le président Denis Baret a ensuite pris la parole pour proposer aux membres la validation du nouveau bureau composé de Jean-Louis Tosque président, Pierre Villas, François Saint-Martin, Christian Biffi, Alain Antoniolli vices présidents, Jean-Paul Alcon trésorier, Sabathier Gilbert trésorier Adjoint, Marie Labordère secrétaire.

L’assemblée ayant exprimé son accord, suivit un moment émotion où fut remis à Denis Baret une réduction de notre drapeau, et un bouquet de fleurs à son épouse Bernadette.

Un repas convivial fut ensuite partagé, à l’issue duquel une délégation se rendit à Duran pour déposer une gerbe et se recueillir sur la tombe de notre fondateur Louis Baque et d’Hervé Labordère, son successeur à la tête de la FCG,  en présence de Marie Labordère et de son fils Serge Labordère.

 

Texte et photosJean Louis Tosque

ASSEMBLEE.JPG
AVANT MINUTE DE SILENCE POUR NOS MORTS.jpg
SUR LA TOMBE DE LOUIS BAQUE.JPG
CADEAU AU PR DENIS BARET.JPG
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles