Cérémonie de la Sainte Barbe

2019 POMPIERS.jpg

Une tragique coïncidence...

Il faisait quelques degrés de plus que l’année dernière, mais le froid était encore bien présent quant Fabrice Delous, le chef de corps, a réuni ses sapeurs dans la cour de la caserne de La Romieu, samedi midi, pour la traditionnelle Sainte Barbe. Alignés dans un garde à vous impeccable devant le colonel Théron, directeur adjoint du SDIS 32, Gisèle Biémouret, députée de la circonscription, Valérie Manissol, conseillère départementale, et Denis Delous, maire de La Romieu et ancien chef de corps, ils ont pu assister à la promotion de grade de leurs camarades.

Une cérémonie courte et rondement menée qui a permis à l’assistance de se mettre rapidement au chaud à l’intérieur pour écouter les discours.

Au moment même où ils prenaient la parole, les intervenants ignoraient encore que deux de leurs collègues venaient de perdre la vie dans l’explosion de gaz du 9ème arrondissement de Paris. Ils ont donc eu raison encore une fois de souligner l’abnégation, le courage, le sens du devoir et du sacrifice des pompiers volontaires.

L’intervention du colonel Théron a particulièrement retenu l’attention quand il a évoqué que sur les 1.200 interventions en 2018 dans le département, 10 % ne justifiaient pas leur présence, et que, pendant qu’ils sont mobilisés pour rien, les équipages ne peuvent pas répondre à un appel au secours justifié. Un peu comme ceux qui vont encombrer les urgences hospitalières pour un début d’angine ou une ampoule au pied ! Tout cela pour souligner que si la ressource en moyens humains existe, elle reste fragile et qu’il faut donc l’utiliser à bon escient.

Pour finir sur une note plus optimiste et l’heure avançant, il était temps de se réunir autour du pot offert aux participants avant de retrouver le traditionnel bal du soir.

2019 POMPIERS.jpg
2019 POMPIERS2.jpg
Le colonel Théron .
2019 POMPIERS PAUL.jpg
Paul Labadie. Un des promus.
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles