Menu

ABC : L'appétit vient en mangeant

6. Robin Naval.JPG

Samedi soir, Auch Basket Club reçoit Pau Nord Est lors de la 12ème journée de championnat de National 3.

C’est désormais avec la casquette de leader vissée sur la tête que l’ABC entame cette phase des matchs retour. Avec neuf victoires pour une seule défaite (contre Côteaux du Luy 79-88), l’équipe entraînée par Jérôme Séailles possède un point d’avance sur Clermont-Ferrand (2ème) et trois sur Côteaux du Luy (3ème). Les Auscitains, avec 876 points inscrits en dix rencontres, sont même les plus efficaces de leur poule sous le panier. Tous les voyants sont donc au vert à la veille d’accueillir sur leur parquet des Béarnais seulement 11ème avec deux victoires et huit défaites. Pour mémoire, Auch s’était imposé à l’aller 76-64. Mais attention, avec un effectif paradoxalement assez riche, les Palois peuvent se présenter sur les bords du Gers avec une équipe surprise, comme ils en ont parfois l’habitude, en alignant un « panaché » de cadets, d’espoirs ou de joueurs confirmés dont certains peuvent s’entraîner avec les pros. Cependant, au vu des résultats, du classement, des stats, il est vrai que l’ABC partira avec toutes les faveurs des pronostics. « Il ne faut pas les prendre à la légère, mais c’est vrai que ce serait vraiment un gros échec si on ne gagne pas contre eux », reconnaît franchement le capitaine Julien Agostini.

« … A nous de ne pas lâcher... »

Durant la coupure des vacances de Noël, les joueurs de Jérôme Séailles ont fait un gros travail de fond, avec des footings, pour garder le rythme, avec une bonne période de repos toutefois pour ceux qui en avaient besoin, histoire de recharger les accus pour repartir sur de bonnes bases. Le groupe récupère Jordan Debrie, blessé depuis le début de saison, qui est enfin prêt pour reprendre la compétition. Les entraînements de ces dernières semaines, avec un travail sur le collectif, ont permis de le réintégrer dans le groupe. L’infirmerie est de nouveau vide et c’est tant mieux.

Au programme pour l’ABC ces prochains mois : six matchs à domicile et quatre à l’extérieur. Mais petite ombre au tableau, sur les quatre hors de leurs bases, deux seront chez les deuxièmes et troisièmes qui n’attendent qu’une chose, s’offrir la tête du leader. « Il va falloir s’imposer chez eux (Clermont et Côteaux du Luy) pour être sûrs de finir premiers » déclare Julien Agostini en bon capitaine. Ce dernier fait un calcul rapide : « il nous faudra gagner les six à la maison et au moins trois sur les quatre à l’extérieur. » Rien que ça ! Mais le chantier ne fait pas peur à l’ABC qui travaille pour grandir depuis pas mal de temps. Staff et dirigeants n’ont pas manqué de rappeler ces derniers jours aux joueurs que maintenant partout où ils iront, ils seront attendus comme il se doit. «… A nous de ne pas lâcher, d’imposer notre jeu. » Et si le déplacement futur en Auvergne sera un sommet, c’est peut-être dans la salle de Côteaux du Luy que les Auscitains auront le plus à cœur de faire une performance, les Landais s’étant imposés à Auch (79-88). « Si on n’avait pas perdu ce match-là, on en aurait perdu d’autres, donc c’était un mal pour un bien » positive le capitaine de l’ABC. Mais en attendant, il faut d’abord bien négocier la venue des Palois.

Interview :

Pour cette entame des matchs retour, Jérôme Séailles, l’entraîneur de Auch Basket Club, a bien voulu répondre à nos questions.

- Jérôme Séailles, dans quel état d’esprit votre groupe va-t-il aborder cette deuxième partie de championnat ?

- On va essayer de l’aborder avec le même état d’esprit que la première phase. C’est-à-dire tout faire pour garder notre place de leader le plus longtemps possible. Et si on peut, jusqu’à la fin du championnat. On a montré de belles choses lors des matchs aller, maintenant il va falloir être très ambitieux sur la suite.

- Une suite de championnat qui s’annonce très compliquée avec ces deux déplacements à Côteaux du Luy et Clermont-Ferrand…

- Ce sont deux équipes qui sont compliquées à jouer chez elles. Une nous a battus, l’autre nous a accrochés (victoire d’Auch 79-76). Après, il y aura d’autres matchs sur lesquels il va falloir aussi faire très attention. A commencer par la réception de Pau, car il ne faut pas oublier que Pau a gagné à Montauban. On n’aura pas le droit au moindre relâchement sur cette deuxième phase.

- Justement, parlons de Pau Nord Est. C’est une équipe qui peut surprendre en faisant jouer des jeunes comme des plus confirmés, selon les week-ends ?

- Tout à fait. C’est une équipe qui, je crois, depuis le début de la saison a aligné seize ou dix-sept joueurs. Donc on ne sait pas avec quelle composition d’équipe ils vont arriver. Ce sera à nous d’être prêts.

- Aux entraînements, cette semaine, comment vous préparez-vous pour affronter ces Palois qui peuvent surprendre par la composition de leur équipe ?

- On prépare ce match surtout par rapport à notre type de jeu à nous, et pas trop par rapport à l’adversaire dont on ne sait rien. Donc surtout par rapport à nos principes de jeu à nous, défensif et offensif. On ne va pas se focaliser sur l’adversaire…

- Aujourd’hui vous assumez le rôle de leader. C’est bien, mais est-ce-que ce n’est pas un peu pénalisant pour la préparation psychologique ?

- Non, je ne pense pas que ça puisse être pénalisant pour les joueurs. Il va falloir savoir jouer avec cette étiquette-là. C’est sûr qu’on sera plus attendu que lors des matchs aller. Ce sera à eux de relever ce défi-là.

- Quel match vous semble le plus compliqué pour la suite ?

- C’est sûr que Côteaux du Luy et Clermont-Ferrand seront difficiles, mais je m’attends à une réception à Montauban très compliquée. De toute manière, avec cette casquette de leader, tous les matchs vont être très compliqués parce que les équipes vont être remontées pour se faire la tête du leader. Je pense qu’on aura dix matchs très compliqués sur la phase retour, même à domicile où les équipes n’auront rien à perdre, en venant sans pression. Et c’est souvent des équipes comme ça qui sont les plus dangereuses. Ce sera à nous, d’un samedi à l’autre, de relever le défi…

- Mais c’est quand même bon d’être premiers, non ?

- Bien sûr, je préfère être dans cette position-là que dans celle de Côteaux du Luy ou de Clermont.

- Et cette année, on sent le groupe vraiment prêt…

- Autant l’année dernière, c’était un peu prématuré sur certaines choses, autant là le groupe est prêt et a envie d’atteindre l’objectif ensemble. Maintenant, même si on sait que la vérité du terrain, c’est autre chose, je sens le groupe prêt. Oui, tout à fait.

- Donc cap sur la N2 ?

- On ne va pas le dire maintenant parce que la saison est encore longue et il peut y avoir des blessés, il peut y avoir des autres choses, avec tellement de paramètres… mais on va essayer de se donner les moyens de très bien finir cette saison.

- Toute la famille ABC attend ça…

- Oui, dirigeants, président, joueurs, staff, on va tous dans le même sens.

15. Jordan Debrie.JPG
Absent depuis le début de la saison, Jérémie Debrie retrouve la compétition.
28. Jérôme Séailles.JPG
Jérôme Séailles : "Le groupe est prêt et a envie d'atteindre l'objectif ensemble."
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles