Petite parenthèse

diamonds-1216849_960_720.jpg

Être médusé

Alors que le gouvernement s’apprête à revoir le dispositif des aides sociales jugées « trop nombreuses », et estime qu’il peut être « légitime de réduire la politique sociale sur l’emploi », un rapport de l’agence américaine Bloomberg révèle que la France est le pays où les milliardaires s’enrichissent le plus vite.

Si les cinq cents individus les plus fortunés de la planète n’ont bénéficié « que » d’une augmentation de 1%, les treize Français concernés ont ajouté 23,3 milliards d’euros à leur fortune - soit 12% - depuis le début de l’année. Quasiment le double des gains réalisés par les plus riches Japonais, deuxième de ce classement. Il y a de quoi être franchement médusé…

C’est du côté de la mythologie grecque que l'on trouve l'origine de cette expression « stupéfatoire », qui nous laisse les yeux exorbités et la langue pendante.

Méduse, fille de deux divinités marines, était une beauté dotée d’une chevelure éblouissante. La déesse de la guerre,Athéna, pour se venger de la relation adultère dans un temple à sa propre gloire entre son mari Poséidon et Méduse, la transforma, ainsi que ses sœurs, en Gorgones, monstres affublés d’horribles serpents en guise de chevelure.

Doublement punie, Méduse reçut également le pouvoir maléfique de transformer en pierre quiconque croisait son regard.

Dans notre expression, le participe passé du verbe « méduser » (très peu employé) n’est apparu qu’au XIXe siècle, pour signifier que l’on reste figé, comme pétrifié (transformé en pierre) à la vue d’une chose effrayante ou l’annonce d’une nouvelle stupéfiante.

Bien entendu, avec des « premiers de cordée » qui baignent dans le luxe, les « fainéants », qui « bénéficient d’un gain de 285 euros » pour leur pouvoir d’achat annuel, se transforment en mine de pierres précieuses qui remplissent les coffres, pourtant pleins, de quelques milliardaires pour qui la France est un véritable Eldorado.

Illustration Pixabay.com

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles