Menu

Traveling des corridas de Vic - 2ème partie

IMG_6579.jpg

Traveling des corridas   par   le président André   Cabannes  (suite)

Journal  du   Gers  ( Pierre   Dupouy ) :  Vous  êtes  une  des  rares  arènes  à  présenter   une  corrida   concours   dans  votre   féria,  quelles  en sont  les  difficultés ?

André  Cabannes(  A.D) :  C’est  effectivement   un spectacle   difficile d’abord     dans   la  recherche  des  toros, on  demande   au   ganadero , un  toro  et  bien   sûr  le  plus complet, en faisant   jouer   la compétition   ce  jour  là . Nous   avions  notre lot  complet   avec   un superbe   Fraile   portant  le  numéro  8,une  bête  extraordinaire , une   véritable , hélas    le  ganadero  nous  annonoçait   qu’il   avait  été   tué   au campo  par   un  congénère . Nous  avons  du     nous  mettre  à  la recherche  d’un  Santa  Coloma  du même  type ,  ce sera  un  San  Martin . Nous  tenons    à  cette  corrida  concours  car  elle est  recherchée  par les  aficionados  qui  voient  6 élevages différents avec des toros tête de camade.

Seront   en compétition les  toros   suivants   (entre  parenthèses  les  toreros  qui  les affronteront   car  l’attribution ne  se  fait  pas  par  tirage  au    sorteo)

La  Quinta  No  21 (Lopez  Chaves )  Pallares No74 ( Pepe  Moral)Vinhas  No77   (  Tomas  Campos )   San  Martin  No  95( Lopez  Chaves)  Ana  Romero No4 (   Pepe Moral )   Los Le manos No  32  (  Tomas   Campos )

Le   public  découvrira  des  élevages    comme  les  Pallares, il  y   a  eu  là  de  multiples moments  difficiles   lors  des  héritages ,  c’est   une  race spéciale  mais  aujourd’hui  avec   des   toros   de  fort    gabarit et qui après  un  combat  avec le  groupe  équestre   persistent   à la muleta.Le Vinhas  est  un   toro portugais. Au cours  des  sélections  les  ganaderos ont  largement   transformé  leurs   toros en leur  donnant   plus  de volume  et plus  de tête   sans  perdre  la     solidité  et  la nature  de  l’encaste .Los   Manos, c’est  un   élevage   que nous  avons  vu  trois  fois    à Vic  , il  a   remodelé  ses  toros  avec   du  Pablo  mayoral à   dominante  Santa  Coloma   et  les  rafraîchissant  avec  du Joaquin   B uendia  par   Bucaré –Le résultat   est   un  toro   complet   en    bravoure  et  noblesse

Le  cartel : pour  une corrida  concours   il  faut  un  chef  de lidia   compétent  et passionné  de  toros. Nous   avons     engagé  Domingo  Lopez   Chavès . C’est   un   torero  de  20  ans   d’alternative  dont  le  toro  est   l’élément    majeur de  sa  carrière.Il  a  un long  parcours  dans les ruedos

Dans un interview  il   dit : «   du  Domecq    j’ai  du  en   tuer  10 en   20  ans, par  contre  j’ai  affronté  des  Victorino , des Miuras ,  des  Cuadri, des Adolfo Martin , des   Cebeda  et  bien  d’autres  mais  de la  même  famille »

Pepé  Moral :    S’est  présenté   à   Aignan  bien  en dehors  de  son toreo. Il a coupé  dernièrement   2  oreilles  à   Séville  où il était  avec  Manuel  Escribano .Il  se souvient qu’à  Vic  en 2017  il  fit  deux  vueltas  et le  président   lui  refusa  l’oreille .C’est  un  torero  capable   d’avoir du  dominio devant  des  toros  difficiles. 

 Tomas   Campos   se  présentera  pour   la première   fois    à VIC . Sa  temporada  2017 a  été  courte   mais  triomphante : 5   corridas  ,11  oreilles.Lors  du tercio   de piques  on pourra   voir  évoluer  en cavalier  sur un cheval de  Bonijol, le  picador  Gabin   Rehabi.

Corrida   de Raso   de PORTILLO

J.D G   :  Avec    cette    ganadéria   vous  remontez   très  loin en Espagne,  sur l’élevage  du toro, vous  présentez   un  encaste  rare ..

A .D . Les   archives  y   retrouvent   du toro au  15e siècle, des  « bêtes du  pays » ,  des Navarrais, puis   du  Santa Coloma ( 2 apports  ) – Ce  sont   des  toros exigeants,  très    engagés  dans  les   tercios  de piques  et  demandant  ensuite aux   toreros  une  muleta   dominatrice  pour ne  pas perdre  du  terrain.

Le  cartel  - il  nous  fallait   constituer   un cartel  de  « guerriers » ‘  .Le public    en   connaît  déjà  un , Alberto  Lamelas .Octavio Chacon est  du  même   tempérament, en 2017   sur   10  corridas  il  a  coupé   11  oreilles  et  2 queues.   Antonio  Nazaré, il voudra   marquer   sa  première  venue   à Vic et il  connaît  les  toros   difficiles  il a coupé   la temporada   passée  -  6 oreilles   et  une queue   en    5  corridas  .

Corrida de  Pedraza   de  Yeltès

J.D G  .  On pense   que   vous  clôturez   avec  une corrida  de luxe …

A.C : sur  le papier  peut-être  , mais quand   vous verrez  le  premier toro  gicler  dans le ruedo, vous  constaterez que  vous  êtes  toujours dans une arène toriste en effet le lot pour cette corrida est exceptionnel en volume et en armure

Le  cartel :  Curro  Diaz  sera  le  chef  de lidia et  on pourra apprécier  son  effort  pour  mettre   de  l’art   dans  sa  lidia – un  bilan  très  positif  en  2017 :  36  corridas  - 40  oreilles –

Daniel  Luque -  après  un passage   difficile, Daniel  revient  très   fort :  34  oreilles    et  3 queues   pour   23  corridas ;

Emilio  de  Justo : Bien  qu’il  ait  obtenu  son   alternative  en  mai  2007,il n’est  vraiment  apparu    qu’au  cours   de la temporada  2017   où  il a   démontré  son   professionnalisme   et  surtout   sa  volonté   de  combattre.

Pierre   Dupouy

chaves.jpg
Domingo Lopez Chaves chef de lidia de la corrida concours
octavio chacon.jpg
Octavio Chacon chef de lidia de la corrida Raso de Portillo
curro diaz.jpg
Curro Diaz chef de lidia de la corrida Pedraza de Yeltes
N°95_san_martín_IMG_4308.JPG
Toro de San Martin (cette ganaderia a obtenu un 2ème prix Paul Clarac et 1er prix Paul Clarac)
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles