Valence sur Baïse : Le Conseil Municipal a accueilli un nouveau conseiller et a validé les divers comptes 2016

le-mairie.jpg

Marie-Christine Dupy-Biard remplace Christophe Bezolles, démissionnaire

C’est sous la présidence du maire, Marie-Thérèse Broca-Lannaud, que s’est tenue le mercredi 1er mars la réunion du conseil municipal. Ce sont seize délibérations qui étaient à l’ordre du jour, dont six concernaient la révision des diverses commissions suite à la nomination d’un nouveau conseiller municipal,  et cinq portaient sur l’examen et vote de comptes administratifs et de gestion.

    Suite à la démission de Christophe Bezolles, c’est Marie-Christine Dupy-Biard qui  remplace le conseiller  municipal  démissionnaire  car étant « le  candidat  venant  sur  une  liste immédiatement après le dernier élu ». Le maire tient cependant à souligner que « Christophe Bezolles, durant le temps où nous avons travaillé ensemble a toujours apporté une contribution juste et fructueuse et je l’en remercie ». Après l’énumération des 19 commissions et des divers syndicats, Christine Dupy-Biard en intègre huit d’entre eux.

 Michel Novarini, nommé comme président de la séance, donne la lecture du compte administratif (fonctionnement et investissement) du budget communal 2016. L’opposition par la voix de Paul Capéran essaie bien à trouver à y redire mais sans grands effets puisque ce budget  présente des comptes solides et un résultat positif de 269 406 euros. En l’absence du maire qui s’est retirée au moment du vote, ce budget est adopté à la majorité et deux abstentions.

Par contre seront adoptés à l’unanimité les comptes administratifs des budgets annexes 2016 (Transport scolaire, lotissement la Garenne), du compte de gestion du budget communal 2016, du compte de gestion des budgets annexes 2016 (Transport scolaire, lotissement la Garenne), Budgets primitifs 2017 des budgets annexes (Transport Scolaire et Lotissement La Garenne).

Concernant la  construction de l’école maternelle, un nouveau plan de financement est présenté pour obtenir une subvention complémentaire du fonds de soutien à l’investissement public local (FSILP) de 134 000 euros.

La Trésorerie (6 rue Jean Jaurès) ayant été transférée à Condom depuis le 1er janvier 2017, la commune se retrouve avec un bâtiment à entretenir alors qu’il n’est pas utilisé. La municipalité estimant qu’il y a des gros travaux à effectuer, envisage de le mettre en vente après l’estimation de plusieurs agents immobiliers. L’opposition « estimant que c’est un bâtiment remarquable » s’abstient sur le principe de la vente.

Dans les questions diverses, Paul Capéran « souhaite que le conseil municipal s’interroge sur la fermeture de services publics sur la commune (Syndicat des Eaux, Perception), sur les entreprises qui ferment ou qui vont s’installer ailleurs. Il souhaite que l’on s’interroge sur les conséquences, sur l’investissement de la commune et sur la population restant sur le village ». Le maire précise que « concernant les entreprises qui ferment ou se délocalisent, la commune ne peut être responsable de cet état de fait. La loi NOTRe, qui a entraîné la fermeture du Syndicat des Eaux et de la Perception, nous le déplorons mais la commune la subit comme l’ensemble du territoire ». 

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles