La Romieu: La Caisse d'Epargne de Midi-Pyrénées soutient un projet original

JOLIS1.jpg

L'association "Carnets de Voyages" subventionnée.

C’est au lieu-dit « JOLIS » à LA ROMIEU , dans la propriété familiale qui abrite le siège de l’association CARNETS DE VOYAGE , que son président Antonio LEFEBVRE a accueilli ses hôtes,  messieurs Ivan FICARELLI et Jean René BAUFRETON , respectivement directeur commercial  du Gers et président des sociétaires de  la Caisse d’Epargne de Midi-Pyrénées. Et ils ne sont pas arrivés les mains vides, loin s’en faut, mais bien porteurs d’un chèque de 10 600€ au titre d’une subvention accordée pour une initiative originale qui a pour titre « RACONTE TOI », portée par l’association dans des lycées de Midi-Pyrénées en concertation avec la rectorat. C’est dans le grenier de la grange, joliment aménagé en salle de répétition théâtrale, qu’a eu lieu la remise de chèques. Jean René BAUFRETON et Ivan FICARELLI prirent tour à tour la parole pour préciser que chaque année la Caisse d’Epargne de notre région consacrait 5% du résultat net de l’exercice à ces opérations de subventions, aides diverses et dons, soit pour cette année 1 900 000€. Tous les dossiers sont examinés très attentivement par la commission R.S.E (Responsabilité Sociétale et Entreprise) et la palette des heureux élus est très large puisqu’elle va des institutionnels comme La Ligue contre le Cancer ou la Banque Alimentaire, jusqu’au jeune qui a terminé ses études et qui présente un projet de recherche ou d’entreprise auquel on propose un parcours confiance, ou encore pour d’autres un micro crédit. On sait que les donateurs les plus généreux sont souvent les plus discrets et les personnes présentes et d’autres probablement comme moi ne connaissaient pas cette face cachée de la Caisse d’Epargne dont l’origine philanthropique remonte pourtant à la révolution française comme l’a précisé Ivan FICARELLI.  C’est l’originalité du projet RACONTE TOI qui a séduit la commission a fini par conclure Jean René BAUFRETON et ce mixte culture à travers le théâtre et pédagogie par le lieu insolite où la pièce est jouée.

Ce fut au tour de Matthieu REGNAUT, auteur et acteur de la troupe que l’on connaît dans la région sous le nom des «  COMMISSAIRES » , de reprendre la genèse du projet : tenter de libérer la parole de lycéens (15-18ans) sur des sujets sociétaux qui posent problème (violence, respect, addictions,…) ou d’autres plus consensuels ( amour, bonheur, amitié..). Une pièce de théâtre intitulée « TANT BIEN QUE MAL » est d’abord jouée dans l’enceinte même du lycée, puis les jeunes, des professeurs, l’infirmière scolaire, les acteurs bien entendus, participent à un débat relayé par une web radio « Good Morning Toulouse ». Cette démarche débutée en mars dernier a déjà eu lieu dans deux établissements sur les huit de Midi-Pyrénées sélectionnés par le rectorat. Et les premiers résultats sont plutôt encourageants. Les langues se délient, celui là avoue un mauvais penchant pour l’alcool, tel autre parle enfin de ses difficultés à s’exprimer. Puis dans les jours ou les mois qui suivront, les adultes concernés, et en premier lieu, les professeurs et les conseillers d’éducation ne manqueront pas d’exploiter ces moments d’échange.

Bien entendu, le journal du Gers va garder le contact avec les responsables de l’association et nul doute que vous serez intéressés par les enseignements recueillis à la fin du projet. En attendant n’hésitez pas à aller sur le site : http://www.raconte-toi.fr

JOLIS2.jpg
La salle de répétition.
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles